home Politique, RD Congo RDC: La conférence épiscopale quitte le Dialogue et demande à Kabila de ne pas se représenter aux élections

RDC: La conférence épiscopale quitte le Dialogue et demande à Kabila de ne pas se représenter aux élections

Décidément, les jours passent et commencent à se ressembler à la cité de l’union africaine, lieu abritant les travaux du dialogue national politique.

Débutés depuis le 1er septembre dernier et censés s’étaler sur 2 semaines, ces travaux peinent à se boucler. Initialement annoncée au week end dernier, avant d’être reportée à la journée très agitée du lundi 19 septembre et de subir une reprogrammation à ce mardi 20 septembre, la clôture officiellement de ce forum a été finalement renvoyée au vendredi 23 septembre.

Entre désaccord et vive tension

Alors que l’on semblait se dirigeait tranquillement vers une issue heureuse, subitement tout a été bloqué. Au centre du blocage, c’est l’absence d’accord entre les composantes majorité et opposition concernant notamment l’organisation des élections précisément de la date des scrutins. Alors que l’opposition tient mordicus à la fixation d’une date avant de parapher tout accord, la majorité a rejeté la balle dans le camp de la Ceni pour déterminer une date après les préalables à remplir avant de convoquer le corps électoral. Un point de divergence synonyme de coup d’arrêt momentané d’un forum qui lorgnait déjà le bout du tunnel.

Autre chose, c’est la situation très tendue à Kinshasa et dans quelques provinces marquée par la journée troublante du lundi 19 septembre. Les événements malheureux ont pris le dessus sur l’ambiance des travaux ont point de la paralyser à l’image de la capitale.

Edem Kodjo qui pensait en finir avant cette fameuse journée du 19 septembre a échoué dans son pari de même que dans celui du timing des travaux dont le deadline était annoncé avec insistance au 17 septembre.

La Cenco claque la porte et hausse le ton.

Partie prenante à ce dialogue, la Cenco est également monté au créneau. La conférence des évêques catholiques a décidé de suspendre sa participation par respect pour les morts et en solidarité avec le peuple congolais a-t-elle précisé. Protestant contre les événements tragiques du 19 septembre, elle a demandé une enquête indépendante pour établir les responsabilités. Avant d’exiger que soient correctement signifiés dans l’accord à signer que :

  • L’actuel président ne soit pas candidat à la prochaine présidentielle,
  • Les dates des scrutins soient clairement définies,
  • Le plan de décaissement soit également fixé,
  • Un comité de mise en œuvre de l’accord soit fixé.

Finiront, finiront pas, les travaux du dialogue ne font que tirer en longueur. Ce vendredi 23 septembre est donc un jour de vérité.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils