RDC: des assaillants tuent trois personnes qui suivaient la finale du Chan 2016

RDC: des assaillants tuent trois personnes qui suivaient la finale du Chan 2016

La liesse dans les rues de Kinshasa, capitale de la RDC après la victoire des Léopards sur les Amavubis du Rwanda, samedi 30 janvier à Kigali, lors du Chan 2016. Radio Okapi/Ph Caniche Mukongo.

La liesse dans les rues de Kinshasa, capitale de la RDC après la victoire des Léopards sur les Amavubis du Rwanda, samedi 30 janvier à Kigali, lors du Chan 2016. Radio Okapi/Ph Caniche Mukongo.

Trois personnes ont été tuées dimanche 7 février par des hommes armés pendant qu’elles suivaient le match de la finale RDC-Mali à Burungu dans le secteur de Kitshanga à Masisi (Nord-Kivu). D’après des sources locales qui ont livré l’information, ces hommes armés non autrement identifiés, habillés en tenue des Forces armées de la RDC, se sont introduits dans un club de ciné où ils ont tiré sur les téléspectateurs qui suivaient le match. Parmi les trois victimes figure le commandant du sous-commissariat de Burungu.

Plusieurs autres blessés graves ont également été signalés après cette attaque. Les autorités locales affirment ignorer encore « la nature et les motivations de ces hommes armés ». La police a ouvert une enquête.

De son côté, le gouverneur du Nord-Kivu  promet de prendre en charge le traitement des blessés.

«Certains de nos compatriotes ne verront pas comment nous avons gagné cette grande victoire. Mais le gouvernement provincial a pris l’engagement de devoir aider d’abord les familles qui ont survécu à ça, mais également tous les blessés qui sont dans les hôpitaux. Une prime d’assistance a été déjà donnée», a fait savoir Julien Paluku avant de remercier et féliciter les rwandais pour leur esprit de fairplay. Les rwandais éliminés en quart de finale par les Congolais ont été nombreux à soutenir ces derniers en demi-finale et en finale.

Le Gouverneur du Nord-Kivu a par ailleurs conseillé à ses administrés à apprendre à se «se contenir lors de grand évènements».  

Au total, deux personnes sont mortes en marge de cette compétition de football des joueurs évoluant en Afrique.

La première est décédée dimanche 31 janvier à Goma (Nord-Kivu), au lendemain de la victoire de la RDC face au Rwanda (2-1) en quart de finales . La victime âgée d’une cinquantaine d’années s’était écroulée devant sa télévision et avait perdu connaissance au cours du match. Il sera mort quelques heures après.  

L’autre, une fille d’une vingtaine d’années, a succombé à la suite d’une crise de tension artérielle lors de l’égalisation de la Guinée dans les ultimes minutes de la deuxième la prolongation du match de demi-finale opposant la RDC à la Guinée du mercredi 3 février dernier.   

(Avec Radiookapi)


Tags assigned to this article:
CHAN 2016FinaleMaliRDC

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils