home Brazzaville, Congo Quatre grandes sociétés portugaises seront implantées au Congo

Quatre grandes sociétés portugaises seront implantées au Congo

ville de Brazzaville
La ville de Brazzaville

Au terme d’un échange, le 24 mars à Brazzaville avec leurs homologues congolais, les hommes d’affaires, représentant quatre grandes sociétés privées portugaises, satisfaits des opportunités d’affaires qu’offre le Congo, ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Ils ont, séance tenante, annoncé l’implantation dans les prochains mois, de leurs usines au Congo.

Ces hommes d’affaires portugais ont décidé, devant les responsables de la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie et des métiers de Brazzaville, de contribuer au développement économique du Congo. Ainsi, ces sociétés ont décidé, chacune dans sa spécialité, de s’implanter au Congo au nombre desquelles la société BACALHAU.

Spécialisée dans la production industrielle des poissons salés, cette société construira une usine de fabrication de poissons salés à Pointe-Noire. Elle envisage de déployer sur l’océan, de grands navires de pêche, en vue de produire le poisson salé en quantité industrielle. Pour rendre effectif ce projet, la représentante BACALHAU a fait savoir que 15 millions d’euros seront mobilisés pour construire cette unité de production qui emploiera, pour un premier temps, plus de 300 travailleurs. La même société, tenant compte de l’environnement, a annoncé également la mise en place, toujours à Pointe-Noire, d’une autre grande usine de fabrication de boite de conserve (sardines).

La seconde société s’appelle Groupe DST, ses mérites sont vantés en Angola, au Mozambique et partout dans le monde. Elle est spécialisée dans plusieurs domaines d’activités, entre autres, dans les secteurs de l’ingénierie de la construction ; la construction des infrastructures routières ; l’exploitation minière ainsi que le traitement d’eau potable. Le Groupe DST évolue également dans le domaine de l’énergie, notamment la fabrication des panneaux solaires et voltaïques ; la collecte et le traitement des ordures ménagères et l’installation du réseau à fibre optique.

La troisième société appelée TECNOVIA est qualifiée dans la construction des routes, des ponts et des aéroports. En Afrique, la société est bien implantée en Angola et au Maroc. La même expérience est partagée avec la société CIVILRIA, orientée elle, dans la construction des logements publics et des bâtiments préfabriqués.

En décidant de s’implanter au Congo, l’objectif de ces quatre sociétés portugaises est de contribuer à la diversification de l’économie congolaise. La vision des investisseurs portugais a été saluée par le président de la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie et des métiers de Brazzaville, Paul Obambi, qui plaide toujours pour l’épanouissement du secteur privé congolais.

© Congo-site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils