home Afrique, International Procès Hissène Habré: l’ancien président du Tchad condamné à la prison à vie

Procès Hissène Habré: l’ancien président du Tchad condamné à la prison à vie

Hissène Habré
L’ancien président du Tchad, Hissène Habré

Hissène Habré a été fixé sur son sort ce lundi 30 mai à Dakar. Reconnu coupbale de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de viols, l’ancien président du Tchad a été condamné par un tribunal spécial à la prison à perpétuité.

Accolades et ouf de soulagement du côté des victimes et de leurs avocats. Déception pour la défense de l’ancien président du Tchad, Hissène Habré condamné à la prison à vie, lundi 30 mai à Dakar par les Chambres Africaines extraordinaires, un tribunal spécial.

Après plusieurs mois de procès, Hissène Habré a été reconnu coupable de viols, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. La Cour reconnait l’implication directe d’Hissène Habré dans le système répressif qu’il avait mis en place. Pour la Cour, l’ancien président a concentré tous les pouvoirs durant son règne. Il a créé un système où la terreur et l’impunité faisaient loi.

Le président de la Cour, Gberdao Gustave Kam reste convaincu: “Hissène a au minimum autorisé la mise en place des réseaux des prisons, la DDS y compris la construction de la piscine en 1987. Il s’est également assuré de son bon fonctionnement à travers la DDS. Hissène Habré donnait des ordres d’arrestation, de libérations et d’exécution de prisonniers détenus dans les prisons de la DDS. Hissène Habré participait directement aux interrogatoires et aux séances de torture, parfois en infligeant lui-même des sévices ou en les ordonnant”.
Le juge burkinabè a indiqué que les conditions de détention atroces, les arrestations et les viols se sont multipliés durant la présidence de Hissène Habré, de 1982 à 1990. Le juge a aussi soulevé d’autres griefs reprochés à l’ancien président tchadien.
 Le tribunal a notamment invoqué le témoignage de Khadija Hassan Zidane, qui affirmait aui cours des audiences qu’elle avait  été violée par Hissène Habré lui-même.

Déception de la défense
Si de leur côté, les victimes et leurs avocats exultent dès l’énoncé du verdict et après tant d’années d’attente, la défense des avoctas jugent que le procès comporte des failles. Et c’est l’un des avocats de Hissène Habré, en l’occurence Me Mbaye Sène qui parle:
“Nous sommes vraiment très décus; parce que l’accusation et la partie civile manifestaient leur faillite dans leur rapport de mission de la preuve de la culpabilité. Toutes les deux parties avaient demandé  à la Chambre d’accusation de ne pas se fier aux débats d’audience, de fier simplement sa conviction sur les rapports préliminaires au Tchad et sur les éléments de la procédure belge”.
L’avocat de Hissène Habré de préciser que la défense n’avait pas l’obligation de prouver l’innocence de l’ancien président “parce que c’est lui l’accusé”. Selon la défense, les faits tels qu’ils sont articulés, ne pouvaient pas entrainer la responsabilité pénale de Hissène Habré. “Par exemple Madame Hassane Zeidane, n’a jamais parlé de viol à l’audience durant tout son interrogatoire. Mais c’est la Chambre qui l’a poussée en lui disant que vous ne sortirez pas de cette salle sans dire tout ce qu’on vous a fait. Donc, elle a parlé de viol dans des conditions inimaginables”, dénonce Mbaye Sène.
 
La défense précise qu’elle va se concerter “s’il y a lieu de faire appel” ou non

Elle a 15 jours pour introduire un appel.

TAGS:
Photo du profil de Oeil D'Afrique

Oeil D'Afrique

Site panafrician. Journal en ligne avec des correspondants dans les grandes villes africaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils