home Can 2015, Sport Prince Oniangué : «Il s’est passé quelque chose, c’est à nous de retenir ce qui n’a pas été pour l’avenir»

Prince Oniangué : «Il s’est passé quelque chose, c’est à nous de retenir ce qui n’a pas été pour l’avenir»

Prince Oniangué
Le capitaine des Diables Rouges, Prince Oniangué

« Dans cette défaite,  il y a des ingrédients pour les prochaines victoires », tel est le message que le capitaine des Diables rouges,  Prince Oniangué à voulu partager à tous  les fans de l’équipe nationale,  après  l’élimination en quart de finale de la CAN par les Léopards de la RDC.  

Prince Oniangué assimile l’avenir de l’équipe nationale à celui d’un bébé qui grandit  qui  doit obéïr à  la loi de la croissance avant d’acquérir de l’expérience. « Le 19 novembre nous avons parlé de la naissance d’un bébé. Aujourd’hui, le bébé grandi pas à pas. On y va  étape par étape. Aujourd’hui ce nouveau bébé, cette nouvelle destinée grandie remarquablement  parce qu’être qualifié avec sept points dans tous les groupes, c’est  vraiment quelque chose d’extraordinaire. Nous devons vraiment continuer sur ces valeurs, ces fondations d’unité, de respect, un état d’esprit remarquable afin de pouvoir avancer dans l’avenir. Nous avons commencé à bâtir quelque choses d’intéressant. Donc, à nous de continuer cette construction et de ne pas repartir à zéro », a commenté Prince Oniangué.

Le capitaine des Diables rouges a par ailleurs,  regretté le fait que ses coéquipiers et lui  n’ont pas su gérer le match, qualifiant cet inimaginable scenario au manque d’expérience de toute l’équipe, car tous les joueurs découvraient pour la première fois la CAN. « C’était une situation nouvelle pour nous,  parce qu’en fait mené deux à zéro depuis les éliminatoires, nous l’avons jamais connu, sauf contre le Soudan où  nous avons marqué à la dernière minute. A la 60e minute mené deux à zéro . C’était un nouveau scenario. Nous n’avons pas su gérer ce score. C’est vraiment regrettable, parce qu’il aura fallu densifier l’équipe pour pouvoir verrouiller  et garder cet avantage », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Dans cette défaite, il y a des ingrédients pour les prochaines victoires. C’est  à  nous désormais de pouvoir et savoir gérer les scores. Quand-on mène 2-0, ce n’est pas normal de se faire remonter.  Nous devons savoir conserver le résultat. »

Il n’a par ailleurs pas manqué de mot pour remercier le seigneur pour l’esprit nouveau qu’il a communiqué à l’équipe sans perdre de vue  le soutien du chef de l’Etat, du ministre des Sports et de l’éducation physique et toute la nation congolaise, notamment lors du match nul et les deux victoires contre le Gabon et le Burkina Faso.

« Après le match , il s’est passé une chose. C’est à nous de retenir ce qui n’a pas été pour l’avenir. Nous ne sommes pas là à tirer sur une personne. Nous sommes là pour essayer se servir du négatif pour ramener du positif pour le futur. C’est l’expérience que nous sommes en train d’acquérir et que demain, cette génération aura deux ans de plus. Certains auront de l’expérience avec leur club. Ce qui va faire qu’on va murir. Nous espérons  que certains de nos joueurs signent dans les grands clubs. Et, tout cela va améliorer notre marche vers l’avenir. »

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils