home Congo Présidentielle au Congo: les Congolais invités à une campagne électorale sans violence

Présidentielle au Congo: les Congolais invités à une campagne électorale sans violence

Le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou|DR
Le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou|DR

Le ministre congolais de la Décentralisation et de l’Administration du territoire,, a appelé ses compatriotes à user de leurs droits de citoyen tout en évitant la violence, dans un message à la veille de la campagne électorale pour la présidentielle qui a démarré ce vendredi

 
Prévue jusqu’au 18 mars, ‘’La campagne électorale est un moment particulier de situation politique, faite de joutes oratoires et d’effervescences populaires qui doit se dérouler dans le respect des libertés individuelles et des opinions de chacun sans injures, sans provocations, sans invectives », a déclaré Raymond Zéphirin Mboulou, jeudi à la radio nationale
 
Il a ajouté : ‘’La liberté d’expression consacrée par notre loi fondamentale est une liberté des idées, elle doit promouvoir les valeurs humaines et la famille, le rejet absolu de toutes formes de violences par les filles et fils du Congo qui est un et indivisible ».
 
Appelant ‘’à l’affermissement de la nation autour des symboles (…) des justes et nobles idéaux de paix, de tranquillité et de développement », le ministre a souligné que la campagne doit être une occasion ‘’de fédérer les congolais et les congolaises et non de les diviser. »
 
‘’Pendant le déroulement de la campagne, les candidats à la présidentielle et tous les autres citoyens devront respecter l’ordre public », a-t-il préconisé avant d’appeler les autorités administratives et la Commission nationale électorale indépendante (CENI) à appliquer les dispositions de la loi électorale afin d’éviter tout malentendu avec les candidats et de ‘’veiller sur la propriété et l’élégance de la campagne électorale ».
 
Concernant le gouvernement, le ministre a rassuré ‘’qu’il sera particulièrement attentif au respect des dispositions légales et réglementaires ainsi qu’à sa quiétude pendant la campagne électorale et après la présidentielle du 20 mars 2016 ».
 
Neuf candidats dont le chef de l’Etat sortant, Denis Sassou N’Guessou, briguent les suffrages des Congolais pour la présidentielle du 20 mars prochain.
 
 
Par l’APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils