home Congo, Politique Présidentielle au Congo: le projet de société du candidat Parfait Kolélas expliqué à la presse

Présidentielle au Congo: le projet de société du candidat Parfait Kolélas expliqué à la presse

L'équipe de campagne à la présentation du projet
L’équipe de campagne à la présentation du projet

Les grandes lignes du projet de société du candidat Guy-Brice Parfait Kolélas, dénommé « le plan Parfait pour le redressement  du Congo » ont été expliquées le 14 mars  à la presse par les membres de son équipe de campagne que dirige Charles Lecombat.

Ce projet  qui s’articule pour l’essentiel  en quatre grands piliers, a été commenté par le porte-parole Vivien Manangou qui a souligné que c’est  ce  plan  que le candidat Guy-Brice Parfait Kolélas appliquera pour  redresser la situation économique et sociale  du Congo une fois élu.

Le premier pilier qui sous- tend le projet est  la moralisation de la vie publique. Celle-ci,  selon Vivien Manangou,  se basera sur certains principes parmi lesquels, l’éradication de la corruption, un grand  fléau qui a  gagné toutes les sphères de la vie publique.  « Que ceux qui ont la gestion de l’Etat soient  véritablement responsables des faits et  actes posés pour la bonne marche du pays. Ils doivent gérer les deniers publics comme le ferait un bon père ou une bonne mère de famille », a-t-il dit.

 A cela, Guy-Brice Parfait Kolélas propose quelques solutions audacieuses  telles, la déclaration obligatoire et automatique du patrimoine de toute personne nommée ou élue à toute fonction publique.

Le deuxième pilier de ce plan consiste à mettre en place un bouclier social  avec une série de mesures  que le candidat prendra en faveur des populations congolaises. Il s’agira entre autres d’attribuer un Revenu de solidarité active (RSA) aux diplômés sans emploi afin de favoriser leur entrée dans la vie professionnelle.

Il s’en suivra  l’allocation de vie accordée aux jeunes filles- mères souvent délaissées par la société afin qu’elles  subviennent à leurs besoins. Une autre  mesure concerne les vendeurs au  marché. Ici, a commenté le porte-parole, il s’agira d’accorder une attention particulière aux femmes vendeuses, en leur octroyant un droit à la retraite selon certains mecanismes.

Le troisième pilier du projet de société du candidat Guy- Brice Parfair Kolelas  prévoit   d’instituer un impôt sur le patrimoine, notamment aux plus riches. La diversification de l’économie en matière d’énergie et autres domaines,  la mise en place d’un fonds national  d’investissement à la diversification de l’économie en s’appuyant sur l’agriculture, le tourisme, l’économie verte et même l’économie numérique.

Enfin, le quatrième pilier   entend apporter des redressements au plan administratif avec l’introduction d’une nouvelle  donne centrée sur l’auto-gouvernance territoriale ou la décentralisation intégrale. Il s’agit de remettre le pouvoir au peuple. Il prévoit à propos,  la création de quatre provinces dont celle de l’équateur avec la Likouala, la Sangha, la Cuvette Centrale. Celle de  Mbé regroupant la Lékoumou,  Les Plateaux, La Cuvette-Ouest, la province du Congo central avec Brazzaville, le Pool, et la Bouenza et enfin la province du littoral avec le Kouilou, le Niari et Pointe-Noire.

Jean Jacques Koubemba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils