Présidentielle au Congo – contestation des résultats: l’UPADS a jeté l’éponge

Présidentielle au Congo – contestation des résultats: l’UPADS a jeté l’éponge

L’UPADS prend acte des résultats définitifs de la présidentielle du 20 mars 2016 annoncés par la cour constitutionnelle, et se dit prête pour les prochaines élections.

L’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) a, dans une déclaration rendue publique le 07 avril à Brazzaville, dit avoir pris acte des résultats publiés par la Cour constitutionnelle après le scrutin du 20 mars dernier tout en appelant ses militants à s’interdire tout acte attentatoire à la paix civile.

Ce principal parti de l’opposition a, dans cette déclaration lue par son porte-parole, Honoré Nsayi,  invité ces militants à se remettre immédiatement au travail et à se concentrer sur  la préparation des élections législatives, locales et sénatoriales prochaines. L’Upads a d’autre part  attiré l’attention de tous et en particulier du pouvoir que « la République unie, solidaire et fraternelle que nous appelons toujours de tous nos vœux, cette République que les pères fondateurs se sont efforcés de construire avec détermination et abnégation, se trouve au bord du précipice », exhortant de ce fait l’ensemble de la classe politique à « un grand sursaut républicain, dans le respect de nos différences et de nos choix fondamentaux en privilégiant les vertus du dialogue ».

Quoique les résultats n’aient pas été à la hauteur de ce qu’il esperait, l’Upads s’est tout de même dit satisfait de sa participation à cette élection qui, au-delà des enjeux électoraux estiment ses dirigeants «conforte sa place sur l’échiquier politique congolais et demeure une force politique incontournable », note la déclaration.


Tags assigned to this article:
Présidentielle au CongoUPADS

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils