Près de 79.496 candidats à l’assaut du baccalauréat au Congo

Les élèves au Congo

©DR

Près de 79 496 candidats sont en lice pour la session 2018 du baccalauréat général au Congo qui débute, ce mercredi 13 juin, sur toute l’étendue du territoire national. 

Selon le ministre congolais de l’Enseignement primaire et secondaire, Anatole Collinet Makosso, il y a près de 79.496 candidats toutes séries confondues, dont 56 616 officiels et 22 860 libres, répartis en 181 centres d’examen, contre 82.801 candidats l’année dernière.

« Outre l’utilisation des détecteurs pour fouiller les candidats à l’entrée des salles et l’interdiction formelle d’utiliser les téléphones portables, d’autres dispositions de lutte contre la fraude ont été rendues plus sévères pour sanctionner les tricheurs », a expliqué le ministre Makosso.

Il rappelé que loi congolaise contre les cas de fraude à l’examen prévoit que le candidat pris en flagrant délit de fraude ne se présentera pas à l’examen pendant cinq ans.

Les épreuves écrites du baccalauréat général se déroulent du 13 au 16 juin sur toute l’étendue du territoire congolais et à Luanda et au Cabinda en Angola où sont installées des écoles congolaises.

Avec l’APA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BaccalauréatCandidatsCongo

Related Articles

Congo – Justice : Bras de fer entre le général Nianga Mbouala et le procureur Oko Ngakala

Il était attendu vendredi 23 mars à 10 heures au cabinet du procureur de la république André Oko NGakala, le

Le procureur de la République invite au respect des droits humains dans les Commissariats de police et Brigades de gendarmerie à Brazzaville

André NGakala-Oko a entrepris, le 11 janvier, une descente dans les commissariats de police de la zone nord pour s’assurer

Congo – Affaire Chacona : le gouvernement reconnaît le décès de treize détenus au commissariat de Mpila

Lors d’une séance de question d’actualité à l’Assemblée nationale, le 26 juillet, le ministre de l’Intérieur, Raymond Zéphirin Mboulou, a

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils