home Économie Pour Sassou N’Guesso la construction de la Route Owando-Makoua-Ouesso est la réalisation d’un rêve

Pour Sassou N’Guesso la construction de la Route Owando-Makoua-Ouesso est la réalisation d’un rêve

Pour Denis Sassou N’Guesso la construction de la Route Owando-Makoua-Ouesso est la réalisation d’un rêve
Pour Denis Sassou N’Guesso la construction de la Route Owando-Makoua-Ouesso est la réalisation d’un rêve

Le Chef de l’Etat Congolais Denis Sassou N’Guesso a parcouru par véhicule la route Ouesso-Mambili, le jeudi 23 juillet. Il a réalisé ce parcours après avoir procédé à l’inauguration de ce tronçon. Sur le pont de la Mambili, où il a été abordé par la presse, le chef de l’Etat congolais a révélé qu’il caressait depuis 1982, le rêve de voir la route Owando – Makoua – Ouesso être entièrement bitumée.

Il est une tradition chez Denis Sassou N’Guesso. Il parcourt toujours aussitôt après – même en partie – la route qu’il inaugure. Il n’a pas désobéit à cette ‘’règle’’ après la cérémonie officielle de mise à la circulation de la route nationale n°2 (tronçon Mambili – Ouesso).  C’est une occasion pour lui de tester la fiabilité de la route et se souvenir des péripéties ayant conduit à la réalisation de cet ouvrage.
 
Denis Sassou N’Guesso a ainsi parcouru un peu plus de 250km entre Ouesso et Makoua. Une route dont le plan quinquennal (1982 – 1986) avait jeté les bases de la réalisation. La conjoncture économique de l’époque, avait permis juste la réalisation de 80 km.
 
Le président de la République a marqué un arrêt au niveau du village Liouesso, pour observer le pont sur la rivière Lengoue, un ouvrage de 11 mètres de largeur contre 80 mètres de long. 
 
Le second arrêt, le président de la République l’a marqué au Pont sur la Mambili. Ici, il n’a pas caché à la presse, un sommaire rappel historique de cette route. « Le projet de la route Owando-Makoua-Ouesso aurait pu être lancé lors du plan quinquennal de 19826-86 », a dit Denis Sassou N’Gesso qui a expliqué qu’elle «était parmi les projets du 1er plan quinquennal. Aujourd’hui, c’est un défi qui a été relevé, s’est-il réjoui, avant d’ajouter « on vient de réaliser cette route, en pleine forêt équatoriale. Cela, nous fait penser à la vasière et nous projette aussi vers Pointe-Noire, parce qu’au même moment nous sommes en train de construire la route Pointe Noire Brazzaville »,  a renchéri le chef de l’Etat.
 
Le 23 juillet 2015 « est un jour important pour moi», a clamé le chef de l’Etat congolais. Puis lui, « il n’y a pas de doute, ce qui était le rêve de notre génération, parce que nous nous sommes engagés dans la lutte politique très jeunes. A l’âge de 17 ans, nous sommes [déjà] dans ces luttes pour notre pays. Notre génération a réalisé la route Pointe-Noire-Ouesso. Et je suis certain que nous allons la réaliser. C’est quand même un grand rêve qui devient une réalité. Et nous pouvons dire pour notre génération que c’est une fierté, je crois que les cadres de notre génération pourront dire cela, prendre leur voiture à pointe noire et rouler jusqu’à Ouesso. Nous commençons à le sentir »
 
Denis Sassou N’Guesso a, au cours de cet entretien avec la presse, évoqué les difficultés qu’enduraient les usagers pour partir d’un point à l’autre de cette route.
 
En rappel, le président Denis Sassou N’Guesso a lancé officiellement les travaux de construction de cette route le 15 mai 2012. Au moment d’ouvrir à la circulation cette route de rêve, le président Denis Sassou N’Guesso peut justifier sa satisfaction.
 
Dorénavant, les traversées à l’aide du Radeau sur la Mambili ou Liouesso ne deviennent qu’un vieux souvenir.  Les obstacles visibles ont été franchis, l’hostilité de la forêt équatoriale vaincue.
 
 
Agapyth Bède
© ICIBRAZZA
TAGS:

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils