Port des perles à la hanche: Une arme de séduction massive chez la femme noire

Port des perles à la hanche: Une arme de séduction massive chez la femme noire

Connues pour leur symbole de richesse et de pouvoir amoureux, les perles ont un usage intime et significatif chez les femmes africaines dans le domaine de l’amour. Les hanches emperlées de la femme ont un spectaculaire pouvoir émoustillant. 

Les perles font ressortir la beauté de la femme africaine. A travers leur port  à la taille des hanches, elles ont  un rôle dans le domaine de l’amour. Quelles que  soient leurs formes, couleurs ou qualités, elles font partie des parures de la femme noire. Nombreuses sont les jeunes filles qui portent ces perles  autour de leur hanche pour séduire les hommes. Appelées « djè » ou «bébé », ces petites boucles en plastique percées d’un trou portée à la taille par la plupart des femmes africaines permettent de dessiner leur taille et de leur donner une certaine forme. La perle est aussi objet de séduction pour ces femmes. Existant depuis des lustres, les perles restent une parure vestimentaire intime de la femme. « Les perles restent un comportement vestimentaire chez la femme. C’est comme les sous-vêtements de la femme », a expliqué dame Agnès. Avec ses multitudes appellations, particulières pour séduire les maris, les fiancés ou les petits amis, l’achat des perles exigent une connaissance en la matière. « L’on ne porte pas des perles parce qu’il faut en porter », précise dame Houefa, une vendeuse de perles. Il y en a de plusieurs appellations telles que    ‘’haute tension’,’  ‘’toi et moi seuls’’, ‘’chéri tu es à moi’’ djenana’’ ; ‘’ regarde moi’’  explique –elle. Revendues  dans les marchés, les perles autour des reins d’une femme ne laissent pas indifférents  les hommes. « Les hommes aiment plus voir les femmes en perles car cela les attire » a déclaré madame Clarisse, rencontrée devant un étalage de perle.

 Trésor mal exploité ?

De nos jours, il est une évidence constater que l’utilisation des perles ne répond plus à leur mission première qui est la séduction. Les perles sont devenues objet d’ornement vulgaire. Certaines jeunes filles et femmes mariées n’en portent plus. D’autres en portent par fantaisie. « Les perles de séduction sont réservées pour les hanches qu’on cache pour le faire voir à son homme mais de nos jours, les femmes n’en portent plus ou en portent et les exposent comme objet de spectacle», déplore Madame Kiki Aline. Ainsi, on peut voir  porter sur des pantalons, aux pieds ou à la main, déplaçant leur emplacement original. Aussi,  est-il fait une confusion entre les  perles  utilisées par des adeptes des divinités que l’on porte au cou en signe de distinction et d’appartenance à leurs dieux et celles de séduction à des fins esthétiques. « Normalement, les perles des adeptes ne se vendent pas au marché comme l’on le constate de nos jours. Elles se vendent dans les couvents et selon la divinité », clarifie Dah pkofon. Préserver la tradition des perles est très importante et devrait être un secret de grand-mère qui  permettra aux jeunes filles  de mieux conquérir leurs hommes. Car il est inconcevable en Afrique qu’une femme  soit à l’état nature c’est-à-dire nue sans rien avoir autour de la hanche.

 Stéphane Alia

 


Tags assigned to this article:
Perles aux hanchesséduction des femmes

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils