Pointe-Noire : Un militaire ivre vole un iPhone 5s en pleine rue

 

©DR

Scène surréaliste samedi soir au quartier Fond de Tié-Tié à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo. Une patrouille de police est hélée par un passant qui leur explique qu’il vient de se faire voler son iPhone 5s par un homme en uniforme quelques secondes plus tôt.

La victime était juste à côté de son véhicule, moteur tournant, quand elle a vu approcher un homme en uniforme dont elle ne s’est logiquement pas méfiée.

En quelques secondes, le militaire ivre a tiré l’iPhone 5s du sac à main de la victime et a pris la fuite sous le regard sidéré du propriétaire.

 

Un peu surpris par cette version les policiers invitent quand même la victime à monter avec eux pour tenter de retrouver le présumé voleur en uniforme.

Le sergent-chef Elenga, déchiré comme un drap de pauvre, a été vite retrouvé à l’angle d’une pharmacie de Tié-Tié, marchant clopin-clopant, son télephone portable dans la poche de son trellis.

Bien malin celui qui croyait que voler le bien d’autrui est un jeu d’enfant sans conséquences, il a demandé pardon les genoux fléchis au sol et sollicité un arrangement à l’amiable. Il ne voulait pas que sa hiérarchie soit au courant de son forfait.

Germaine Mapanga
Avec lesechos

 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
iPhone 5smilitairePointe Noire

Related Articles

Présidentielle au Congo: plus de deux millions d’électeurs pour départager 9 candidats

Plus de 2,1 millions d’électeurs congolais sont appelés aux urnes dimanche, en vue de choisir le futur président de la

L’international congolais Prince Oniangué quitte Reims et signe à Wolverhampton (D2 anglaise)

Entre la Ligue 2 française et la D2 anglaise, Prince Oniangué n’a pas hésité longtemps puisque le club de Wolverhampton

Congo  : Il faut « sauver ce qui nous reste », s’alarme l’archevêque de Brazzaville

L’archevêque de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou, s’est inquiété d’un risque de « suicide collectif » à l’approche du référendum sur

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils