Pointe-Noire : Un enseignant meurt dans un hôtel

Ville de Pointe-Noire

La Ville de Pointe-Noire

La dernière randonnée sexuelle a été fatale à M.J, instituteur à la retraite. Il est décédé le vendredi 8 juin 2018, à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, à la suite d’intenses chevauchées sexuelles, avec C.S. son amante.

Dans sa démarche de conquérir le cœur d’une femme qui va lui permettre d’étancher son appétit sexuel, l’éducateur fait la rencontre de dame C.S. Le rapprochement se fait sans difficulté. Vu que tous les deux fréquentent la même congrégation religieuse dans le quartier Loandjili dans le quatrième arrondissement de la ville océane.

L’homme revit pleinement l’amour. Et là, le soir du 8 juin 2018, alors que leurs frères en Christ sont en plein culte de prière du vendredi, M.J. et dame C.S. se retrouvent dans un hôtel de la ville.

Prenant des dispositions particulières, l’homme «engloutit» un aphrodisiaque, capable de décupler son énergie et améliorer ses performances sexuelles. Hélas, c’est malheureusement sa dernière envolée sexuelle.

De fait, au cours de la « chose » d’une intensité avérée, le pauvre homme, à l’âge avancé, est victime d’une attaque cardiaque. L’infortuné M.J s’effondre sur la jeune dame.

Cette dernière qui réussit à le dégager, se rhabille rapidement et part alerter le gérant de l’hôtel. Puis, prétextant aller chercher un taxi pour faire évacuer son amant à l’hôpital, elle se précipite dehors.

Subterfuge en fait. C’était pour prendre la clé des champs.

Le comprenant, le gérant de l’hôtel qui est habitué au couple, met tout en œuvre pour faire évacuer le retraité dans un centre hospitalier. Trop tard malheureusement. Son décès y est constaté.

L’enquête est en court.

Jack MAÏSSA / les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongohôtelPointe Noire

Related Articles

Fayez al-Sarraj compte sur le Sommet de l’UA à Brazzaville pour une solution à la crise libyenne

Le président du Conseil présidentiel du gouvernement de l’union nationale, Fayez al-Sarraj, a exprimé son espoir que le Sommet de

Congo – Crise financière : Le mea culpa stratégique du gouvernement congolais

Le gouvernement congolais convaincu que la meilleure façon de permettre aux citoyens congolais, notamment les fonctionnaires, les étudiants et les

Congo – Santé : 45 agents relévés des caisses de l’hôpital général Adolphe Sicé

Cette décision a été officiellement rendue publique lors d’une réunion que l’Inspection générale de la santé a eu ce mardi

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils