Pointe-Noire: Nkaya Miyalou Guy alias «Ya Guy » devant les juges

Pointe-Noire: Nkaya Miyalou Guy alias «Ya Guy » devant les juges

Nkaya Miyalou Guy alias Ya Guy et Mabengué Mabengué Jean Richard

Nkaya Miyalou Guy alias Ya Guy et Mabengué Mabengué Jean Richard

Les audiences de la cour criminelle de Pointe-Noire ont été ouvertes le 17 décembre à la Cour d’appe. Parmi l’assistance venue nombreuse assister à ce procès très attendu : Alexandre Honoré Paka, préfet du département de Pointe-Noire, Roland Bouiti Viaudo, député maire de la ville.  

Près de cinquante affaires sont inscrites au cours de ces audiences publiques. « La préparation et le déroulement d’une session criminelle nécessite la mobilisation des fonds qui ne sont pas toujours disponibles parce que non budgétisés, tout au moins jusqu’à ce jour. L’audience criminelle par rapport à l’audience ordinaire se caractérise par son décor, sa solennité et la composition hétérogène de sa formation de jugement. À côté des magistrats professionnels sont assis de part et d’autre, des jurés au nombre de six, tirés au sort sur une note établie dans les forme et délai requis. Ceux-ci auront ensemble avec les professionnels à exprimer le sentiment du peuple quant à la conception et à la répression du crime », a déclaré Norbert Nkounkouli, Procureur général près la Cour d’appel de Pointe-Noire, comme pour planter le décor et éclairer l’opinion publique.

Jean Christophe Mvoumbi, bâtonnier au barreau de Pointe-Noire, dans son  intervention a demandé l’implication des autorités politico administratives locales dans l’œuvre de justice afin que les sessions criminelles se tiennent suivant les textes réglementaires en la matière (une session tous les trois mois). Ceci, pour réduire le banditisme et la criminalité dans la ville. Il a aussi suggéré une meilleure collaboration entre les avocats, la force publique  et les structures pénitentiaires de la ville.

Après la cérémonie officielle de la session criminelle, Pambou Michael, 1er président de la Cour d’appel a ouvert les audiences avec l’affaire Nkaya Miyalou Guy dit « Ya Guy » et Mabengué Mabengué Ndosso Jean Richard, accusés d’avoir perpétré quatre crimes crapuleux et odieux les 6 et 7 août 2014 dans le domicile d’une famille congolaise au quartier Socoprise dans le 1er arrondissement Émery Patrice Lumumba. Ngoma Matondo Delgani, sa fille Ngoma juliana, 2 ans, Mouanza Talliane, jeune cadre de la société Total E& P Congo âgé de 25 ans, cousin de Ngoma Matondo Delgani qu’il avait gentiment accepté d’héberger chez lui avec sa famille avaient été assassinés à la machette par les deux suspects mis aux arrêts après enquête et interrogatoires. Quant à Mbemba Ngangoula Jeansule, conjointe de Ngoma Matondo, sa survie ne relève que du miracle. Elle a perdu ses deux mains et porte toujours d’énormes cicatrices sur tout son corps.

L’audience du merdredi 17 décembre a été marquée par l’enquête de moralité de Mabengué Mabengué Jean Richard, 28 ans, célibataire père d’une fillette de 5 ans et Nkaya Miyalou Guy « Ya Guy », 38 ans, célibataire, père de 4 enfants. L’audience se poursuit ce jeudi 18 décembre.   

© Adiac-Congo          


Tags assigned to this article:
JusticePointe Noire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils