home Pointe Noire Pointe-Noire : les mares d’eau abiment les bitumes

Pointe-Noire : les mares d’eau abiment les bitumes

Une mare d'eau stagnante sur la chaussée d'une artère à Pointe-Noire ( centre ville)
Une mare d’eau stagnante sur la chaussée d’une artère à Pointe-Noire ( centre ville)

Les pluies qui ne s’arrêtent pas de s’abattre sur la ville océane risquent de détruire de nombreuses artères de la ville par endroit à cause du manque de caniveaux. La pluie de la matinée du 14 janvier a occasionné de nombreuses mares d’eau sur certaines artères.

Le constat est que de nombreuses artères de la ville n’ont pas de canalisation, quoique certaines nouvelles artères en construction aient bel et bien de canalisation pour l’évacuation des eaux. Et lorsqu’on interroge des Ponténégrins sur la question, nombreux déclarent que ce problème est une vieille réalité qu’il faut corriger. La population de la ville a conséquemment augmenté, et la sollicitation pratique des voiries urbaines nécessite du sérieux de la part des ingénieurs commis à la construction de celles-ci. Car il est incongru qu’une artère en pleine reconstruction n’ait qu’une canalisation aux dimensions non commodes. D’où la nécessité d’une vigilance accrue de la part des autorités municipales et préfectorales de la ville pour rappeler à l’ordre certains ingénieurs.

Les artères parallèles à celle de l’avenue principale Charles-de-Gaulle au centre ville par exemple, dans leur portion allant de l’hôtel Elaïs jusqu’au rond-point Kassaï, accusent le manque criant des caniveaux et après la tombée de la pluie, l’eau stagne sur le bitume et  le détruit petit à petit. Cependant, le système de vouloir boucher des nids de poule sur les bitumes n’est qu’une solution provisoire, car il ne débarrasse pas les avenues des effets néfastes des eaux stagnantes.

Ajoutons à ce constat le fait que les matières utilisées pour la construction de certaines artères laissent à désirer, car on ne  comprend pas qu’un bitume qui n’a même pas deux ou trois ans d’existence s’abîme très vite avec des fissurations sur toute la chaussée.

Faustin Akono

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils