Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Pointe Noire

Pointe-Noire : les droits de la femme expliqués à des agents de la force publique

Les policiers congolais

Les policiers congolais

« Les droits de la femme et lutte contre les inégalités de genre » est le thème de la campagne qui a débuté le lundi 15 décembre au Mess mixte de Garnison.  Celle-ci est organisée par le ministère de la Promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement avec l’appui du Fonds des Nations unies pour la Population (Fnuap).

C’est le préfet de Pointe-Noire, Alexandre Honoré Paka, qu a ouvert les travaux de ce séminaire. Il a souhaité qu’au sortir de celle-ci naisse une nouvelle perception des rapports entre les hommes et les femmes. «C’est de cette manière que l’on contribuera efficacement à la mise en œuvre du programme de société du président de la république dénommé Chemin d’avenir, conformément à la promotion des valeurs favorables au développement, la liberté, la responsabilité, l’égalité des chances, l’équité, la solidarité, le droit individuel et  la justice » a-t-il déclaré.

Pour leur part, Bienvenu Ibisou et Diop Félicité Meno Tchiloumbou, respectivement représentant du commandant de la zone militaire de défense numéro 1 et directrice départementale de la promotion de la femme et de l’intégration de la femme au développement ont indiqué que ce séminaire constitue un complément nécessaire pour le service et la discipline au sein de la force publique. Les participants sont imprégnés des instruments juridiques internationaux ratifiés par la République du Congo sur la protection des droits de la femme. Pour le personnel militaire masculin, comprendre ces droits est un avertissement contre les éventuels abus d’autorité et autres comportements déviants à l’encontre de leurs collègues du sexe féminin. Aux femmes militaires, les échanges fourniront les armes juridiques pour mieux se défendre contre les tracasseries liées au genre dans l’exercice de leur profession.

 « Les hommes et les femmes participent à la gestion et au développement d’un pays, les femmes doivent mieux connaître leurs droits afin de mieux se défendre dans tous les milieux. Au Congo, l’article 8 de la constitution dispose que la femme a les mêmes droits que l’homme, la loi garantit et assure sa promotion et sa représentativité à toutes les fonctions politiques, électives et administratives. Cet article est de ce fait un passeport en vue de l’amélioration des conditions des femmes », ont-ils rappelé.

© Adiac-congo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils