home Congo, Pointe Noire Pointe-Noire : l’achat et la vente de la machette pourraient être soumis à un permis

Pointe-Noire : l’achat et la vente de la machette pourraient être soumis à un permis

 la machette
Image d’archive|DR

Les crimes à la machette sont de plus en plus récurrents dans le département de Pointe-Noire. Le préfet de cette ville,  Alexandre Honoré Paka a, lors d’une activité tenue il y a quelques jours, pensé qu’il était important de réglementer la vente de cet outil de coupe de végétation, devenu malheureusement une arme de crime pour certains malfrats. 

Si cette décision venait d’être mise en vigueur, dorénavant, l’achat et la vente d’une machette devraient obéir à une réglementation. Cette décision qui émane du premier citoyen de la ville de Pointe-Noire, consiste à lutter contre la délinquance et les actes de banditisme, perpétrés ces derniers temps dans la ville océane.

En effet, en République du Congo en général et à Pointe-Noire en particulier, la machette est en vente libre dans les quincailleries  de la place. Cet outil agricole et de jardinage est, depuis un certain temps, devenu une arme de crime de prédilection pour certains malfrats qui opèrent çà et là, tard la nuit.

Avec cet instrument, ces criminels n’hésitent plus à mettre en exergue leur nature animale en commettant des crimes odieux. Les Ponténegrins se souviennent encore de l’affaire « Ya Guy » et de bien d’autres dont la machette avait servi d’arme de crime.

Rappelons que, vu  le nombre de crimes auxquels est associée la machette, il est important que les autorités locales mettent des gardes fous légaux, en réglementant sa vente et son achat.

Hugues Prosper Mabonzo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils