Pointe-Noire: la quasi-totalité du réseau routier a été endommagé par les pluies diluviennes

Pointe-Noire: la quasi-totalité du réseau routier a été endommagé par les pluies diluviennes

Une mare d'eau stagnante sur la chaussée d'une artère à Pointe-Noire ( centre ville)

Une mare d’eau stagnante sur la chaussée d’une artère à Pointe-Noire ( centre ville)

«La quasi-totalité du réseau routier a été endommagé par les pluies diluviennes que connaît le département de Pointe-Noire depuis octobre dernier, cette situation déplorable, met tout le monde mal à l’aise », avait reconnu, Roland Bouiti Viaudo, président du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire, lors de la quatrième session ordinaire dite budgétaire tenue il y a un mois.

Aujourd’hui, la ville océane a vu sa démographie grandir, des parcs autos naissent du jour au jour et l’automobile s’est imposée comme le principal moyen de déplacement. Malheureusement, dans cette ville, l’état des routes n’est pas exempt des critiques. Dans certains endroits, les routes se creusent en formant des nids de poule causant ainsi des désagréments aux usagers. L’état des routes est un sujet qui revient régulièrement dans les débats des Ponténegrins. La population se plaint incessamment du mauvais état de leur réseau routier. « La municipalité devrait normalement penser à l’extension du réseau routier, surtout dans les zones les moins loties, et construire de nouvelles routes », disent-ils souvent.

Cependant, pour doter la ville de Pointe-Noire d’un réseau routier performant, le Conseil départemental et municipal a adopté cette année un programme d’investissement à la hauteur des défis à relever, notamment à la construction de la quasi-totalité du réseau routier.

Rappelons que dans les années antérieures, la municipalité de Pointe-Noire avait créé plusieurs routes afin de renforcer le réseau routier de cette ville. Malheureusement, nombre de ces routes sont celles qui n’ont jamais été bitumées, les travaux sont arrêtés. C’est le cas de la route à grande circulation de 2 x 3 voies allant de la CNSS au rond-point Kassaï, jusqu’au marché Savon (avenue de l’Indépendance à Tié-Tié) avec un passage supérieur à l’intersection de l’avenue Jean-Felix-Tchicaya au quartier Saint-Pierre, communément appelé OCH.

Hugues Prosper Mabonzo


Tags assigned to this article:
Pluies diluviennesPointe Noire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils