Pointe-Noire : la peine de mort requise contre Nkaya Miyalou « Ya Guy » et Mabengué Jean Richard

Pointe-Noire : la peine de mort requise contre Nkaya Miyalou « Ya Guy » et Mabengué Jean Richard

Nkaya Miyalou Guy alias Ya Guy et Mabengué Mabengué Jean Richard

Nkaya Miyalou Guy alias Ya Guy et Mabengué Mabengué Jean Richard

Ce verdict a été rendu le 19 décembre aux environs de 21 heures par Michael Pambou, 1erprésident de la Cour d’appel de Pointe-Noire. Les deux accusés se doivent aussi de payer une somme de 95 millions Fcfa aux trois ayants droits des victimes et à Mbemba Ngangoula Jeansule, la rescapée de ces crimes commis à la machette les 6 et 7 août au quartier Socoprise à Pointe-Noire.

C’est après trois jours de procès sur  l’Affaire dite « Ya Guy » que la Cour et les jurés ont donné leur verdict suite à l’audition de la survivante  Mbemba Ngangoula Jeansule, celle des accusés, leur confrontation, des réquisitions des parties civiles, de la défense et du parquet général. 

Le crime, la complicité d’assassinat sur Mouandza Ette Taliane, Ngoma Matondo Delgani, Ngoma Juliana ont été retenus comme  des charges par la  Cour. Par ailleurs, la tentative d’assassinat contre Mbemba Jeansule a été retenue contre les accusés qui n’ont bénéficié d’aucune circonstance atténuantes, ni de sursis.

« Par ce motif, statuant publiquement, contradictoirement en matière criminelle, au 1er et 2e ressort sur l’action publique requalifie en crime d’assassinat, de complicité d’assassinat commis par Mabengué Mabengué Ndosso Jean Richard sur la personne de Mouanza Ette Taliane déclare Mabengué Mabengué  et Nkaya Miyalou Guy Euloge, coupables de crimes d’assassinat et tentative d’assassinat qui leur sont reprochés. En répression, leur faisant application de la loi, les condamne à la peine de mort », a déclaré le 1er président de la Cour d’appel  prononçant l’arrêt de justice.

La Cour criminelle et les jurés ont requis aux dépens des accusés de payer les sommes suivantes aux ayants droits de : feu Ngoma Matondo Delgani, 25 millions de Fcfa, Ngoma Juliana, 10 millions de Fcfa, Mouandza Taliane, 1 franc symbolique. Les accusés doivent payer 60 millions de Fcfa à Mbemba Ngangoula Jeansule.  Le tout en application des articles 295, 296, 298, 302, du code pénal et des articles 298, 299,300, 301, 302, 303, 304, 305, 307, 311, 314, 512, 513, 741, 742, 743, 744, du code de procédure pénale. 

Avant de lever la séance, le 1er Président de la Cour d’appel a rappelé que les accusés avaient trois jours  pour faire appel aux décisions prises par la Cour et les jurés.

A l’issue de cette audience, la mère de Taliane a salué les décisions de la justice, qui selon elle correspondent à la gravité des faits.

Me Iréné Malonga, avocat de Nkaya Miyalou Guy Euloge, mécontent du verdict a décidé, en accord avec son client d’introduire un pourvoir en cassation.

Les 6 et 7août 2014, ont été perpétrés quatre crimes particulièrement crapuleux et odieux, à la machette dans le domicile d’une famille congolaise, au quartier Socoprise dans le 1er arrondissement Emery Patrice Lumumba à Pointe-Noire.  Mouandza Etté Taliane, 25 ans, jeune cadre à Total E& P Congo, son cousin Ngoma Matondo Delgani et sa fille Ngoma Juliana, 2 ans ont été assassinés à la machette par  Nkaya Miyalou Guy Euloge, 38 ans, père de quatre enfants et Mabengué Mabengué Ndosso Jean Richard, 28 ans, père d’un enfant. Quant à Mbemba Ngangoula Jeansule, conjointe de Ngoma Matondo, la seule survivante de la barbarie, elle a perdu ses deux mains et porte pour toujours et d’énormes cicatrices sur tout le  corps.

© Adiac-Congo  


Tags assigned to this article:
JusticePointe Noire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils