Pointe-Noire : 25 millions de FCFA dans des sachets et un boa vivant retirés au fond d’un WC

Franc CFA

©DR

25 millions de FCFA bien emballés dans des sachets et un serpent boa vivant ont été retirés du fond d’un WC, par l’un des membres d’une église, venu participer à une séance de désenvoûtement d’une parcelle située au quartier Ngoyo à Pointe-Noire.

Plusieurs locataires de cette parcelle se plaignaient de vivre certaines circonstances anormales avant que le pasteur ne décide de cette délivrance. Si certains évoquaient des cauchemars ou des bruits de pas sur le toit, d’autres affirmaient apercevoir une silhouette errant dans la cour la nuit.

Une nuit, l’un des locataires avait surpris un hibou sur le séchoir et l’avait violemment frappé avec un bâton, et le matin, un vieux du quartier se plaignait qu’on ne les laissait plus prendre tranquillement de l’air la nuit.

C’est tout cela qui a conduit les locataires a sollicité l’intervention de leur église, dont le résultat suscite diverses interprétations aujourd’hui.

Cette église de réveil dite « peuple de Dieu » est réputée désenvoûter des parcelles et maisons de ses membres.

Le propriétaire de la parcelle a exigé au pasteur de lui remettre les 25 millions et de garder le boa. Comme responsable de cette cour, il était de droit que cet argent lui revienne selon lui. Il a aussi réfuté tout lien avec la découverte.

Selon le pasteur, cet argent serait mystique et nécessiterait un nettoyage spirituel ou sa destruction. Mais le propriétaire de la parcelle qui a été alerté par ses locataires ne l’entend pas de cette oreille et déclare « Ce n’est pas de ma faute si les sorciers ont choisi ma parcelle comme leur banque ».

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoFCFAPointe NoireWC

Related Articles

Congo: le Chu de Brazzaville dans le viseur de la justice

Le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville, André Ngakala-Oko, a annoncé, dans un communiqué

Maroc : 11 ministres africains de la culture et 40 éditeurs et écrivains présents au SIEL 2017

La 23ème édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL 2017) inaugurée jeudi à Casablanca au Maroc connaît

Congo – gouvernance : réduire le train de vie de l’État pour faire face au choc pétrolier

En dépit d’une augmentation de sa production pétrolière qui reste encore loin de compenser la forte baisse du prix du

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils