Pétrole : le Congo joue la carte diplomatique auprès des pays de l’Appo

Le président congolais Denis Sassou Nguesso

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger sillonne, depuis le 25 mars, quelques capitales africaines en compagnie de son collègue des Hydrocarbures.

Jean-Claude Gakosso et Jean-Marc Thystère Tchicaya ont débuté leur périple par Luanda, en Angola, avant de le poursuivre par Libreville (Gabon), Malabo (Guinée équatoriale) et Abuja (Nigeria), le 28 mars.

Cette tournée, décidée par le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, s’inscrit dans la perspective de la tenue, le 2 avril à Malabo, du conseil des ministres des pays membres de l’Organisation des pays producteurs de pétrole africains (Appo, dans son sigle anglais).

Il s’agit pour les deux ministres en mission d’expliquer aux chefs d’Etat qui les ont reçus la vision du Congo pour cette organisation. En Angola, Jean-Claude Gakosso et Jean Marc Thystère Tchicaya ont été reçus par le président Joao Lourenço.

Si à Libreville, les deux émissaires du président congolais ont été reçus à la primature, à Malabo, c’est le président Obiang Nguema Mbasogo qui leur a accordé son hospitalité.

Ici et là, c’est le même plaidoyer pour le Congo qui envisage une place de choix au sein de l’Appo, notamment en abritant son siège.

D’autres destinations sont annoncées avec, au menu, les mêmes mobiles. Le Tchad et la République démocratique du Congo sont également les pays où Jean-Claude Gakosso et Jean Marc Thystère Tchicaya devraient s’y rendre.

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
AppoCongopétrole

Related Articles

Congo – Législatives 2017 : Tensions dans le Nord, Jean Daniel Ovaga empêché de faire campagne

L’affrontement a été reporté mais la tension est à son comble à Okoyo dans la Cuvette Ouest où le Député

La vente à la sauvette gagne les quartiers de Brazzaville

Des commerçants sillonnent de ruelles après ruelles pour écouler plus facilement leurs marchandises. Un choix, selon eux, plus prolifique que

Congo : vers la validation d’un plan renforcé de surveillance des maladies et de riposte 2018-2022

Le document sera validé au terme de l’atelier qui réunit, du 8 au 10 octobre à Brazzaville, des cadres congolais

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils