Pénurie de carburant : les explications du directeur interdépartemental des hydrocarbures de Pointe-Noire

Pénurie de carburant : les explications du directeur interdépartemental des hydrocarbures de Pointe-Noire

Depuis la semaine dernière, les stations-services manquent d’essence à Pointe-Noire, la ville pétrolifère du pays.|DR

Depuis la semaine dernière, les stations-services manquent d’essence à Pointe-Noire, la ville pétrolifère du pays.|DR

Cela fait plus d’une semaine que que la ville océane est paralysée par le manque d’essence. Et Le week-end dernier, le directeur interdépartemental des hydrocarbures de ces deux départements, Léandre Jean Blaise Kibassa-Poaty, a donné les raisons de cette carence.

La situation devient embarrassante car elle ne paralyse pas seulement la capitale économique, qui est la ville d’approvisionnement, mais aussi les autres villes du pays. Pénalisée dans ses activités quotidiennes, la population  a exigé des explications sur les causes de cette pénurie.

Une réaction tardive des autorités du secteur des hydrocarbures s’est fait entendre le week-end dernier. En effet, le directeur interdépartemental des hydrocarbures  s’est exprimé sur cette question d’intérêt général tout en rassurant la normalisation de la situation dans un bref délai.

À l’entendre, cette situation serait occasionnée par une panne survenue au niveau de la Congolaise de raffinage (Coraf). « Les travaux sont en cours de réalisation jusqu’en ce mois de décembre, période probable de fin des travaux et de démarrage des activités de raffinage. A la suite de cela, les approvisionnements programmés ont été effectués, malheureusement les caprices du marché et de la logistique n’ont pas permis d’approvisionner le pays dans les délais prévus », a-t-il dit.  

Pour rassurer la population, Léandre Jean Blaise Kibassa-Poaty a rappelé qu’un bateau de cinq mille tonnes d’essence était attendu le 5 décembre et un autre de cinq mille tonnes de Jet et six mille tonnes de gasoil était attendu le 6 décembre.  En plus de cela, un bateau de cinq mille tonnes d’essence et de quatre mille tonnes de gasoil est attendu pour le 10 décembre.    

Déjà, a-t-il poursuivi,  un bateau de Jet A1 venait d’être dépoté pour une capacité de deux mille mettres cubes. D’autres importations, tous produits confondus, sont également attendus dans les  prochains jours, ce qui va permettre de revenir à la situation normale avant le redémarrage de la raffinerie. «Nous rassurons la population que le produit sera mis à la consommation dès réception de celui-ci dans la nuit de samedi à dimanche, et toutes les stations travailleront toute la nuit non stop. Nous nous excusons de ce désagrément et demandons à la population de prendre leur mal en patience car d’ici peu la situation sera normalisée », a-t-il conclu. Rappelons que, bien que  Léandre Jean Blaise Kibassa-Poaty ait rassuré la population,  rien n’a changé. Car jusqu’aujourd’hui, les automobilistes continuent à faire la queue dans les stations-service à sec pour attendre le carburant.

Hugues Prosper Mabonzo


Tags assigned to this article:
Pénurie de carburantPointe Noire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils