Pénurie de carburant au Congo: les pompistes se frottent les mains

Pénurie de carburant au Congo: les pompistes se frottent les mains

Les grandes villes du Congo traversent depuis quelques semaines des problèmes de transport dus à la pénurie du carburant. Cette situation profite aux pompistes qui exigent désormais une rançon de 2 000 FCFA par véhicule pour être servi.

Depuis plusieurs jours des files d’attente sont observés dans toutes les stations-services de Brazzaville, pris d’assaut par des automobilistes en panne de carburant. Certains véhicules y passent des nuits, espérant être servis d’un moment à l’autre. Avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer, les pompistes dictent leur loi : pour espérer être ravitaillé à temps, il faut donner des pots de vin.

 « La situation est devenue compliquée depuis quelques jours. Je suis garé ici depuis hier soir, malheureusement jusqu’au moment où je vous parle (12 h30), je ne suis pas encore servi. C’est pénible, pour être servi il faut connaître quelqu’un sinon payer 2000 FCFA au pompiste pour un bidon de 10 litres », a témoigné un taximan que nous avons rencontré à la station Puma de la gare.

A cette allure et tenant compte du nombre de véhicules alignés dans les stations, ces « opportunistes-situationnistes » peuvent allègrement empocher des sommes colossales par jour au moment où la situation économique du pays n’est pas des plus roses. L’autre conséquence de cette mauvaise pratique est l’augmentation des prix de la course de taxi et des bus de transport en commun dans certains quartiers de Brazzaville. En effet, la course est passée de 1000 FCFA à 1500 FCFA voire plus en taxi alors que dans les mini-bus (cent-cent) des quartiers périphériques, la course est passée de 150 FCFA à 200 FCFA voire 250 FCFA.

Rappelons qu’en dehors du manque de carburant, la ville de Brazzaville est aussi confrontée à une grande pénurie de gaz butane. Ici également les commerçants ont créé la surenchère sur les prix. La bouteille de 12 kg vendue habituellement à 5.700 FCFA revient à certains endroits à 15.000 FCFA et celle de 20 kg est passée de 9000 FCFA à 20.000FCFA.

Parfait Wilfried Douniama

Tags assigned to this article:
CongoPénurie de carburant

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils