Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Paris : Elle fait venir son fiancé, celui-ci fuit à Roissy

Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (LP/Elsa Palito.)

Une femme s’est vue chiper son jeune fiancé congolais qu’il a pu faire voyager du Maroc à Paris. Ce dernier serait tombé, dès son arrivée à Roissy Charles De Gaulle, dans les bras d’une autre femme.

Un jeune kinois, Olivier Kikuta en provenance du Maroc, n’a pas rejoint sa fiancée à son arrivée en France, comme il était convenu. Il est tombé dans les bras d’une autre femme qui l’a conduit à Chambéry en province. Olivier Kikuta, vivait au Maroc dans l’espoir de traverser la méditerranée pour des lendemains meilleurs.

Dans le royaume chérifien, il vivait de la fraude en ligne de billets d’avion et de train à travers des cartes bancaires procurées par des hackers marocains. Parmi ses clients vivant dans la majorité en Europe, se trouve sa future fiancée, qui a pu profiter à plusieurs reprises de ses services, avant de tomber amoureuse de lui.

Vivant seule et vraisemblablement déçue des Français, Sophie K, d’origine kinoise avait enfin cru trouver l’amour de sa vie au Maroc où elle effectuera plusieurs voyages. Ensemble, les deux tourtereaux planifient l’arrivée en France de l’homme.

Sophie K débourse 3000 euros entre billet d’avion, passeport et autres frais liés à un voyage illégal. Olivier s’envole de l’aéroport Mohamed V de Casablanca à bord d’un vol charter à destination de Roissy Charles De gaulle où Sophie K, heureuse, l’attendait. Une attente qui s’avéra être interminable, puis qu’Olivier n’apparaîtra jamais.

La femme seule croit au départ que son fiancé a certainement été retenu par les services d’immigration, lesquels se seraient aperçus que le passeport utilisé n’était pas le sien. Sophie K contacte un avocat qui ne retrouve aucune trace d’Olivier. La police aux frontières assure n’avoir retenu aucun voyageur en provenance de Casablanca.

C’est quelques semaines plus tard que Sophie apprend que son fiancé était bel et bien arrivé en France, et se trouverait à Chambéry avec une autre femme. Le jeune kinois aurait préféré une autre kinoise plus fine que Sophie qui à ses yeux paraissaient un peu trop grosse, et mère de 4 enfants, alors que celle de Chambéry en avait juste un seul.

 

3 Comments

3 Comments

  1. BUANGI

    23 août 2016 at 0 12 22 08228

    MADJEMBEKENE….MASKOULOU ET MAFOUTA

  2. NGOUBILI

    23 août 2016 at 15 03 00 08008

    C’est une histoire à dormir debout, aujourd’hui on ne lésine pas avec la sécurité à l’embarquement des passagers, c’est un sujet si invraisemblable qu’on croirait que dans les pays du grand Maghreb les contrôles aux frontières sont des en gruyère, ou en passoire, maintenant que les terroristes usent de tous les stratagèmes, qu’elles seront les leçons à en tirer de ce genre de manque de rigueur, alors je pense tout simplement, que ce problème de cœur, à l’issue malheureuse pour la pauvre dame, s’est déroulé autrement que comme elle est relatée par le média Icibrazza,avec autant de légèreté.

  3. Mukutu

    23 août 2016 at 17 05 12 08128

    Il est malhonnete.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils