Parfait Kolélas, passe le témoin à Gilbert Mokoki au ministère de la Fonction publique

Parfait Kolélas, passe le témoin à Gilbert Mokoki au ministère de la Fonction publique

Echange des parapheurs entre les ministres de la fonction publique entrant Gilbert Mokok et sortant Guy Brice Parfait Kolélas

Echange des parapheurs entre les ministres de la fonction publique entrant Gilbert Mokok et sortant Guy Brice Parfait Kolélas

Il l’a déclaré le 21 août, au ministère de la Fonction publique et de la réforme de l’État, lors de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur, en présence du représentant du chef de l’État, du secrétaire général du gouvernement et des collaborateurs des deux ministres.

À la lecture du procès-verbal, les participants ont été informés des projets en cours, initiés par le ministère, notamment ceux liés à la présidence du Comité Technique Spécialisé (CTS) n°8 de l’Union Africaine ; la création de l’Observatoire Africain de Gouvernance Territoriale et de Modernisation de l’Action Publique ; la création du Réseau des Ministres des Services Publics et de l’Administration de l’Afrique Centrale (REMISPAAC) ; le recensement et l’identification physique des agents civils de l’Etat ; le contrat de formation dénommé « Programme LIBOSSO » ; la révision du statut général de la Fonction publique ; l’élaboration du Répertoire interministériel des Métiers de la fonction publique (RIMEC) ; la mise en place du « Fichier unique Fonction Publique – Solde – Caisses de retraite » ; et de l’avant-projet  du budget exercice 2016.

Prenant la parole, le nouveau ministre de la Fonction publique a exprimé sa profonde gratitude à l’endroit du chef de l’Etat, à qui il a plu de confier à sa modeste personne les charges de ministre de la Fonction Publique. Il reconnait également l’immense tâche qui l’attend. « Une mission difficile certes, mais exaltante », a-t-il souligné. «  Car il s’agit de gérer la Fonction publique, l’outil principal de l’Etat, j’allais dire le cœur de l’Etat à un moment singulier au plan politique et économique. Un moment qui nécessite de s’investir autant dans l’action (afin de poursuivre la mise en œuvre du PND 2012-2016), que dans la réflexion (quelle Fonction Publique léguer aux générations futures en tenant compte des mutations qui s’opèrent en ce début du 21ème siècle ) », a-t-il commenté.

Gilbert Mokoki fait partie de l’équipe gouvernementale  récemment nommée par le président de la République Denis Sassou N’Guesso par décret n°2015-858 du 10 août dernier.


Tags assigned to this article:
Gilbert MokokiParfait Kolélas

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils