Pacification du Pool : le Congo cherche 6,3 milliards pour boucler le budget

Un panneau à l'entrée de Kinkala, dans le Pool.

Un panneau à l’entrée de Kinkala, dans le Pool.|AFP

Le gouvernement congolais, qui dispose seulement de 2 milliards F CFA pour la mise en œuvre de son programme de désarmement, démobilisation et réintégration des ex-combattants (DDR) dans le département du Pool (sud), sollicite l’appui des partenaires au développement pour boucler le budget de ce programme chiffré à 8,3 milliards F CFA.

« Force est de constater que le contexte financier national ne peut permettre en toute objectivité à l’Etat congolais de financer entièrement ce programme », a reconnu Euloge Landry Kolélas, le Haut-commissaire congolais à la réinsertion des ex-combattants.

Il s’exprimait, jeudi à Brazzaville, au cours d’une table ronde sur la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre du programme DDR-Pool et à laquelle ont participé des ambassadeurs accrédités au Congo, des représentants des agences du système des Nations Unies et d’autres partenaires au développement du pays.

La mise en œuvre de ce programme a pour but de contribuer à la pacification et la sécurisation du département du Pool qui a connu deux ans de conflit armé.

Avec APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongofinancementpaixPool

Related Articles

Restra Poaty, fondateur du 1er site et magazine congolais des Tic au Congo

« Je crois  au développement du digital au Congo » Restra Poaty, jeune congolais est en train de se frayer un chemin

VIDÉO – Vœux de Sassou Nguesso aux Congolais : « l’année 2017 sera plus rude que l’année 2016 »

Message de vœux du président de la République, Denis Sassou N’Guesso à l’occasion du Nouvel an 2017 Mes Chers Compatriotes,

Congo – Assemblée nationale : Isidore Mvouba déplore le non-décaissement des fonds des descentes parlementaires

Le président de la chambre basse du parlement s’est plaint, le 2 juin à Brazzaville lors de l’ouverture de la

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils