Ouverture à Lomé de la 20ème conférence des chefs d’Etat de l’Uemoa

Ouverture à Lomé de la 20ème conférence des chefs d’Etat de l’Uemoa

La 20ème Session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a été ouverte, lundi soir à Lomé, par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, président en exercice de l’union.

« La présente session se tient dans un contexte où, malgré les efforts multiformes, la situation sécuritaire est préoccupante dans les pays de notre union. D’om l’importance de la solidarité entre pays membres et la nécessité de mettre en œuvre le cadre d’action sécuritaire signé en 2016 au Sénégal », a dit le président Ouattara à l’ouverture de la rencontre à laquelle sont absents le Malien, Ibrahima Boubacar Keita et le Béninois Patrice Talon.

A propos des tensions socio-politiques notées « ça et là » dans l’Uemoa, le président ivoirien a appelé les acteurs politiques au dialogue et préconisé des orientations pour consolider l’économie des pays membres de l’union.

A Lomé, les chefs d’Etat examinent, entre autres, le Rapport sur l’état de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, la Note sur l’état de convergence dans les Etats membres de l’Union ainsi que l’état de mise en œuvre des chantiers de Haut niveau : Initiative régionale pour l’énergie durable (IRED) ; paix et sécurité ; sécurité alimentaire dans l’espace UEMOA.

La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement est l’organe suprême qui ‘’définit les grandes orientations de la politique de l’Union’’.

Avec l’APA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
SessionTogoUemoa

Related Articles

Afrique du Sud: des bourses universitaires réservées aux jeunes filles vierges

Une municipalité sud-africaine offre des bourses universitaires à des jeunes filles à condition qu’elles soient vierges, une initiative « choquante » pour

Le pape accepte la démission du cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa

L’archevêque de Kinshasa Laurent Monsengwo, une des voix critiques de l’opposition aux pouvoirs en République démocratique du Congo, a cédé

Burkina Faso : le tribunal militaire lance un appel à témoin dans l’ affaire Thomas Sankara

La justice militaire du Burkina Faso a convoqué les ayants droit du président Thomas Sankara (1983- 1987), tué dans un

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils