Ouattara : «La Côte d’Ivoire a un taux de croissance très élevé, avec 10 pour cent par an»

Ouattara : «La Côte d’Ivoire a un taux de croissance très élevé, avec 10 pour cent par an»

Alassane Ouattara et Denis Sassou N'Guesso

Alassane Ouattara et Denis Sassou N’Guesso, ce lundi 20 juillet 2015, a l’aéroport international Maya Maya.

Arrivé à Brazzaville, capitale de la République du Congo, au crépuscule de ce lundi 20 juillet,  pour prendre part active au 4ème forum Forbes Afrique, prévu pour ce mardi 21 juillet 2015, le président ivoirien Alassane Ouattara, face à la presse au salon présidentiel de l’aéroport international Maya Maya, a présenté l’enjeu de la 4ème édition du Forum Forbes Afrique, sans oublier l’actualité de son pays, à savoir la présidentielle ivoirienne d’octobre prochain. Ci-dessous publiée intégralité de son interview.

Monsieur le président Ouattara, bienvenue en terre congolaise, une terre désormais qui est familière. Qu’est ce que vous pouvez dire sur les relations entre le Congo et la Côte d’Ivoire
Merci, je suis très content d’être ici auprès de mon frère et Ami, le président Sassou NGuesso. Le Congo est une terre qui m’est familière et très chère aussi. Donc, je suis très heureux d’être ici, d’abord pour des échanges et une visite de travail. Nous le faisons périodiquement, à l’occasion des sommets. J’ai eu l’occasion de venir en visite d’Etat il ya 2 ans et bien évidemment, nous attendons le président Sassou NGuesso en cote d’ivoire également. Et, il m’a demandé à l’occasion du forum  Forbes Afrique de venir faire une présentation sur le développement du numérique en Cote d’ivoire. C’est avec plaisir que j’ai accepté cette invitation. Venir au Congo, je disais au président que je suis chez moi. Je suis heureux d’être là et dire au peuple congolais à quel point les ivoiriens  sont attachés à cette fraternité.
Justement concernant ce forum qui est basé sur le numérique, quel  est l’intérêt pour l’Afrique du numérique aujourd’hui ?
Vous savez que le numérique est un facteur de croissance important dans tous les pays qui se sont développés rapidement. Ces dernières années, l’Afrique ne fait, malheureusement, que 3 à 4 pour cent du numérique. Donc, ce qui est important de voir à quel point, le numérique prend de l’importance sur le continent. Il y a pratiquement plus de 700 millions de téléphone mobile pour un milliard de population. En Côte d’Ivoire, nous avons 22 millions de mobile pour 24 millions d’habitants. Donc le taux de pénétration est de 92 pour cent. C’est un facteur de développement. J’aurai l’occasion de m’expliciter demain. Partout où le numérique part vite, par exemple, il ya une croissance de 10 pour cent. Ceci peut ajouter un point au PIB de croissance économique. Or, la croissance économique, c’est le développement, c’est le bien être des populations. Nous œuvrons pour que le numérique aille plus de l’avant en cote d’ivoire, au Congo ainsi que sur le continent. 
Monsieur le président dans 4 mois, vous irez à une élection présidentielle. Vous savez que l’élection de 2010 avait débouché sur des violences. Est-ce que celle de 2015 se présente sur des meilleurs auspices ?
Je pense que cela se présente sous de meilleurs auspices. D’abord le pays va bien. La paix et la sécurité sont revenues. La Côte d’Ivoire a un taux de croissance très élevé, avec 10 pour cent par an. Depuis quatre ans ce qui est exceptionnel et cette prospérité profite aux populations. Nous avons amélioré la situation en matière de quota dans les domaines de la santé, éducation et bien évidemment en électricité. Cela fait qu’il ya un apaisement et nous allons sereinement aux élections. Nous pensons que ces élections, puisqu’elles sont démocratiques, seront transparentes. Il ya un maximum de candidat, nous souhaitons que le débat démocratique puisse avoir lieu. Je pense que ce sera le cas, avec des nombreux candidats, moi je m’en réjouis personnellement. Donc, c’est le 25 octobre et je disais aussi au président Sassou dès novembre on pourrait se revoir.
 Voilà, je vous remercie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PROPOS RECUEILLIS PAR AGAPYTH, A L’AÉROPORT MAYA-MAYA DE BRAZZAVILLE 


No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils