home Politique « Nous pensons que le débat national dans notre pays sera ouvert » Sassou à l’Élysée

« Nous pensons que le débat national dans notre pays sera ouvert » Sassou à l’Élysée

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, à l'Elysée, le 07 Juillet 2015.
Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, à l’Elysée, le 07 Juillet 2015.

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, après la sortie de son audience avec le Président Français, François Hollande a déclaré

Sassou : « Le Congo vit dans la paix dans la sécurité et que il y a une réel progrès et les observateurs honnêtes le reconnaissent. Nous pensons que nous allons continuer dans cette voie »

Sassou :  » Nous pensons que le débat national dans notre pays se déroule de manière ouverte. cela fait une année que les congolais parlent sur le problème de la constitution librement, sans entrave.

Sassou : « L’Afrique centrale a ses problèmes et vous connaissez certainement la crise centrafricaine. j’en ai parlé avec le Président Hollande, Boko Haram et les actions sur le Tchad et le Cameroun, nous faisons face à cela. »

 Sassou : « Le Congo vit dans la paix dans la sécurité et que il y a une réel progrès et les observateurs honnêtes le reconnaissent. Nous pensons que nous allons continuer dans cette voie »

Le communiqué de presse

Le président Hollande s’est entretenu avec son homologue congolais, M. Denis Sassou Nguesso, le 7 juillet 2015, au Palais de l’Elysée.

Ils ont évoqué le processus de sortie de crise en République centrafricaine, pour se féliciter des progrès importants réalisés dans la sécurisation du pays et la réconciliation nationale. Les deux présidents sont convenus qu’il convenait désormais d’assurer la pleine mobilisation de la communauté internationale pour apporter un soutien renforcé au processus électoral et permettre la tenue du scrutin présidentiel aux dates prévues.

S’agissant des enjeux d’approfondissement de la démocratie en Afrique, le président français a indiqué son attachement à la préservation et à la consolidation des institutions. Il a rappelé son attachement aux principes de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de l’Union africaine, qui supposent que les réformes constitutionnelles soient fondées sur un consensus.

Enfin, François Hollande a salué la mobilisation de la République du Congo en faveur du succès de la Conférence de Paris sur le climat. Il a confirmé au président congolais que l’Afrique, continent le plus exposé aux changements climatiques, devait bénéficier d’une attention particulière dans le cadre des négociations en cours pour parvenir à un accord global à Paris.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils