Mvou-Mvou : le CEG Antoine-Banthoud en état de délabrement

Mvou-Mvou : le CEG Antoine-Banthoud en état de délabrement

À deux semaines de la rentrée scolaire, le CEG Antoine-Banthoud situé au cœur de l’arrondissement 2 Mvou-Mvou à Pointe-Noire présente une image déplorable.

 Créé le 29 septembre 1985, le CEG Antoine-Banthoud est dans un état vétuste après 32 ans d’existence. L’un des principaux bâtiments R1 qui abrite les salles de classe et les bureaux administratifs n’a plus sa toiture depuis le mois d’avril dernier. Cette toiture a été endommagée lors des dernières intempéries qui ont causé assez de dégâts matériels dans la ville océane. Au moment où les établissements s’apprêtent pour recevoir les élèves pour la nouvelle année scolaire 2017-2018, les responsables de cet établissement ne savent plus à quel saint se vouer puisque toutes les demandent d’aide sont restées lettre morte.

En attendant la réparation de la toiture du bâtiment R1, la directrice du CEG travaille au rez-de-chaussée, notamment dans le local qui abrite la bibliothèque de l’école. Cette situation inquiétante interpelle l’attention non seulement du ministère de tutelle mais aussi celle des autorités locales de trouver les solutions afin de permettre aux élèves de démarrer la nouvelle année dans de bonnes conditions. Outre l’état du bâtiment, le problème de tables-bancs s’impose également. Pourtant, grâce à la politique de travail conçue cette année par la responsable de l’établissement, le CEG Antoine Banthoud a réalisé le meilleur résultat qu’il n’a jamais fait au BEPC en 32 ans d’existence, soit 47%. Ces efforts méritent une attention particulière des autorités.

Charlem Léa Legnoki.   

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils