Mugabe : « La Chine fait avec nous ce que nous attendions de ceux qui nous ont colonisés »

 

Zimbabwe’s Mugabe hails China’s assistance to Africa at China-…« Here is a man (President #XiJinping) representing a country once called poor, a country which never was our colonizer, but is doing to us what we expected those who colonized us yesterday to do, » Zimbabwean President Robert Mugabe tells a China-Africa summit in South Africa after Xi’s speech.

Posté par China Xinhua News sur vendredi 4 décembre 2015

Le Président Zimbabwéen, Robert Mugabe a salué les efforts considérables de la Chine en matière d’investissement en Afrique. Il a félicité son homologue chinois non sans égratigner les occidentaux lors du sommet sino-africain qui se tient en Afrique du Sud depuis ce vendredi.

Au président Xi Jinping il dira ceci : « Voici un homme représentant d’un pays autrefois appelé pauvre, un pays qui n’a jamais été colonisateur, mais qui aujourd’hui est en train de faire avec nous ce que nous attendions depuis toujours de ceux qui nous ont colonisés hier ».

Ce discours a été ponctué par une salve d’applaudissements dans la salle. Rappelons que la Chine a promis 60 milliards de dollars d’aide à l’Afrique lors de ce sommet.

____________________________________________________________________________________

LIRE AUSSI – Robert Mugabe appelle les pays Francophone d’Afrique à arracher leur totale indépendance

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
AfriqueChineMugabe

Related Articles

Audio – France : Elle arrache tout avec la magie noire, son mari va lui donner sa parcelle au Congo

L’amour n’est pas forcé et le mariage n’est pas une prison. Quand on aime plus une personne, l’idéal est la

Crise post-électorale au Gabon : la mission de l’Union africaine reportée

Le ministre gabonais des Affaires étrangères a annoncé jeudi un report sine die de la mission de l’Union africaine (UA)

Angleterre: José Mourinho voulait « casser la gueule » d’Arsène Wenger

« Un jour je le verrai en dehors du terrain et je lui casserai la gueule » : la phrase, extraite d’une

1 comment

Write a comment
  1. Gervais
    Gervais 7 décembre, 2015, 09:52

    60 milliards de dollars dinvestissement et non daide. Sachons faire la part des choses.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils