« Montrez-moi une femme parfaitement éduquée, qui décide d’avoir 7, 8, 9 enfants » : La dernière gaffe de Macron !

[GARD align=« center »]

Macron

Emmanuel Macron

Cette citation en anglais («present me the woman who decided, being perfectly educated, to have seven, eight or nine children») est issue d’un discours tenu par le président de la République le 26 septembre à la conférence Goalkeepers, en marge de sa venue à l’ONU. On la retrouve dans l’extrait suivant, isolé par le Guardian, que nous avons traduit en intégralité : «63 % des adultes non éduqués aujourd’hui sont des femmes. C’est là l’origine profonde des inégalités entre les sexes. L’un des problèmes critiques […] concernant la démographie africaine est le fait qu’il ne s’agit pas d’une fécondité choisie. Je dis toujours : « S’il vous plaît, présentez-moi la dame qui a décidé, étant parfaitement instruite, d’avoir sept, huit, neuf enfants.

[GARD align=« center »]

S’il vous plaît, présentez-moi la jeune fille qui a décidé de quitter l’école à 10 ans pour se marier à 12 ans. » […]. Beaucoup de dirigeants africains osent aujourd’hui ce genre de discours. C’est simplement parce que beaucoup de filles n’ont pas reçu une éducation adéquate parce que les gens […] ont décidé que les droits de ces filles n’étaient pas les mêmes que ceux d’un jeune homme […]. Je suis d’accord pour qu’une femme ait sept ou huit enfants, si c’est son choix, après ses études. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. C’est pourquoi, pour moi, l’éducation est la réponse principale pour éviter le pire […] et pour contrôler correctement la démographie parce qu’elle sera choisie.»

Soulignons qu’Emmanuel Macron dit aussi bien «présentez-moi la dame qui a décidé, étant parfaitement instruite, d’avoir sept, huit, neuf enfants» que «je suis d’accord pour qu’une femme ait sept ou huit enfants, si c’est son choix, après ses études. Ce n’est pas le cas aujourd’hui», en moins d’une minute. Dans le contexte de la première phrase, il fait référence à la fécondité non choisie en Afrique, due à un manque d’éducation. Isolée du contexte, elle a provoqué le hashtag #PostcardsforMacron, où des familles nombreuses publient des photos de leurs enfants pour montrer que leurs mères sont éduquées.

Liberation 

[GARD align=« center »]

A LIRE AUSSI

Ici Brazza
Logo
Enable registration in settings - general