Moïse Katumbi porte plainte contre la RD Congo devant l’ONU

Moïse Katumbi porte plainte contre la RD Congo devant l’ONU

Principal opposant politique au chef de l‘État congolais Joseph Kabila, Moïse Katumbi vient de faire parvenir au Comité des droits de l’homme de l’ONU une plainte contre l‘État de son pays pour la violation de certains de ses droits.

Par la voix de son avocat, Maitre Eric Dupond-Moretti, l’ancien gouverneur du Katanga dénonce devant la tribune de Genève un “acharnement continu du pouvoir congolais” contre lui et ses proches.

Il fait notamment référence à des abus liés au respect de sa vie privée, de son intégrité physique, de sa participation à la vie politique en République démocratique du Congo, à la liberté d’expression ou en encore au droit à un procès équitable.

Candidat déclaré à la présidentielle censée se tenir d’ici la fin de l’année, Moïse Katumbi est frappé par une inéligibilité en raison de deux procès dans lesquels on l’accable d’expropriation d’immeuble – accusation pour laquelle il a été condamné à 3 trois ans de prison – et de recrutement de mercenaires. Depuis la Belgique qu’il gagné officiellement pour se faire soigner, l’homme d’affaires multiplient les sorties pour dénoncer les agissements de Kinshasa. En RDC, on menace de l’enferme s’il rentre sur le territoire.

En frappant à la porte de l’ONU, Moïse Katumbi entend ainsi susciter une enquête sur le régime kinois, mais également “assurer son intégrité physique (…) afin qu’il puisse rentrer dans son pays et se présenter à l’élection présidentielle à venir”.

La procédure devant le Comité des droits de l’homme des Nations unies peut prendre du temps, voire plusieurs années, mais la défense de l’opposant espère que l’organe prendra des mesures provisoires pour la protection de M. Katumbi par l‘État congolais ; lesquelles mesures seront appliquées par la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) ou l’Union africaine (UA).

Avec Africanews


Tags assigned to this article:
Moïse KatumbiOnuRD Congo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils