Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Médecine traditionnelle : Le Congo plus culturellement enraciné dans les sciences des plantes

Médecine traditionnelle : Le Congo plus culturellement enraciné dans les sciences des plantes

Médecine traditionnelle : Le Congo plus culturellement enraciné dans les sciences des plantes

Depuis plusieurs décennies, la médecine traditionnelle est valorisée au Congo. Avec 342.000 km2, le pays regorge d’une flore riche, abondante et diversifiée susceptible de prendre en charge plusieurs pathologies. De nos jours, la présence des tradipraticiens (hommes et femmes) a doublé dans nos villes et villages. Ils avouent soigner des maladies graves en pointant du doigt l’échec de la médecine moderne et le manque des médicaments dans les hôpitaux du pays.

On ne peut parler d’émergence du Congo sans la recherche dans tous les domaines. Entendu par-là celui des plantes médicinales et de la médecine traditionnelle. Si elle ne s’intègre pas dans le système de santé prévu par le gouvernement, elle disparaitra sûrement.

Mais ce sera grave pour notre pays, qui est l’un des pays africains les plus culturellement enraciné dans les sciences des plantes. Ce sera gravissime que notre patrimoine se voit délester d’un pan aussi important que celui de la médecine traditionnelle.

L’effort d’encadrement des activités des tradipraticiens par le gouvernement congolais doit être renforcé car il ressort de ces 15 années de recherches un chiffre important de près de 60.000 espèces végétales analysées, dont 5.000 soit 11% sont utilisés dans la médecine traditionnelle. Ce qui insinue que la médecine traditionnelle occupe une place de choix au Congo avec près de 90% de malades tributaires des plantes médicinales.

La médecine traditionnelle doit être une partie intégrante du Ministère congolais de la Santé où médecins, pharmaciens, tradipraticiens, décideurs et opérateurs économiques sont appelés à œuvrer ensemble dans l’objectif de réduire le taux de mortalité au Congo.

L’exercice de cette médecine au Congo doit aussi se faire dans un cadre règlementaire afin de mettre un terme aux arnaques et escroqueries récurrentes dans le milieu des tradipraticiens congolais, en raison de l’amateurisme et du charlatanisme de certains d’entre eux.

Il y a beaucoup de faux tradipraticiens, qui retardent la prise en charge correcte des malades, et le gouvernement, qui a le souci de voir les congolais mourir de moins en moins de maladie, doit faire de sorte que la médecine moderne ait pour alternative fiable la médecine traditionnelle. Mais pas une médecine traditionnelle exercée par les charlatans et les escrocs.

La mise en place d’une politique nationale de la médecine traditionnelle paraît plus que nécessaire. Le corpus de cette politique doit être un ensemble de dispositions règlementant l’exercice de la médecine traditionnelle au Congo. On doit y trouver entre autres, les obligations de l’Etat, mais aussi celles des praticiens de cette médecine, ainsi que le code de déontologie et d’éthique des tradipraticiens congolais.

Vivement une politique qui doit mieux organiser et promouvoir la médecine traditionnelle. Une manière exaltante aussi de rendre plus scientifique l’utilisation des végétaux thérapeutiques congolais.

Germaine Mapanga

Avec Les Echos du Congo Brazzaville

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils