Lutte contre la corruption : l’Assemblée nationale va en guerre contre les « délinquants » économiques

Lutte contre la corruption : l’Assemblée nationale va en guerre contre les « délinquants » économiques

À la faveur de l’ouverture de la deuxième session ordinaire dite administrative, le 1er février, le président de la chambre basse du parlement a donné mission à la Commission Economie, finances et contrôle budgétaire de son institution de se pencher sur les cas avérés de corruption.

Selon Isidore Mvouba, la commission Economie, finances et contrôle budgétaire aura pour missions, entre autres, d’interpeller les ministres de tutelle et d’ouvrir sans délai des enquêtes parlementaires, parce que, a-t-il poursuivi, le phénomène a gagné en ampleur au Congo avec des effets pervers et néfastes sur les finances publiques.

« Le Congo est classé au bas de l’échelle en 2017 en ce qui concerne le marqueur de perception de la corruption de Transparency International. Notre pays occupe, en effet, le 159e rang sur 177 pays, et dans l’indice Mo Ibrahim de la gouvernance en Afrique, nous sommes classés 42e sur 54 pays », a-t-il indiqué.

Dans le même ordre d’idées, Isidore Mvouba a informé les députés que le Congo est menacé d’être exclu de nouveau de l’Initiative pour la transparence dans les Industries extractives dite processus de Kimberley. Par ailleurs, le président de l’Assemblée nationale a reconnu que les structures anticorruption mises en place par le Congo n’ont pas fourni des résultats escomptés, au bout de plusieurs années d’exercice.

 « Le gouvernement a mis en œuvre quelques solutions palliatives qui se sont avérées malheureusement toutes inefficaces, à l’instar de la création des organes dédiés à ce problème comme la commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude ; le commissariat national aux comptes ; la Cour des comptes et les mécanismes de contrôle parlementaire de l’action gouvernementale », a-t-il expliqué, avant de rappeler que le phénomène devient  panafricain, voire mondial, parce que, a-t-il renchéri, le dernier sommet de l’Union africaine qui vient de se tenir à Addis-Abeba a choisi pour thème générique la lutte contre la corruption.

La chambre basse salue l’accalmie dans le Pool

En outre, le président de l’Assemblée nationale a salué l’accalmie qui prévaut actuellement dans le département du Pool, en dépit, a-t-il noté, des actes de banditisme résiduels signalés ici et là, qui sont en voie d’être enrayés.

La seule question, a-t-il déclaré, qui vaille la peine d’être posée est : comment faire pour que ce qui s’est passé une fois de plus et une fois de trop dans le Pool ne se répète plus ? Isidore Mvouba propose une esquisse de solution : « Nous pensons humblement que seule une solution globale et inclusive est de nature à régler cette question qui touche plusieurs composantes, notamment les ninjas déconnectés et perdus ; la population déboussolée dont la situation mérite, entre autres, une prise en charge psychologique ; les jeunes plongés une fois de plus dans les profondeurs abyssales de l’analphabétisme et de l’ignorance ; les femmes qui ont été les victimes les plus exposées, maintes fois violées et humiliées ; le tissu économique du département complètement désarticulé et délabré, au moment où des projets importants et structurants étaient en cours de réalisation, ainsi que le cas Ntoumi en tant que tel comme un casse-tête chinois », a-t-il conclu.

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CongoPolitique

Related Articles

Brazzaville : Faire partir coAi??te-que-coAi??te les riverains du viaduc de TalangaA?

Bien que les intAi??ressAi??s boudent lai??i??arrA?tAi?? dai??i??expropriation quai??i??il a signAi??, le ministre des affaires fonciA?res et du domaine public, Pierre

Congo : Ouesso vit dans la ferveur de la fA?te nationale

A lai??i??orAi??e des festivitAi??s du 15 aoAi??t, le chef-lieu du dAi??partement de la Sangha est en effervescence. Les prAi??paratifs vont

Le FMI félicite le Congo pour les dispositions prises face à la baisse du prix du baril de pétrole

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) est depuis quelques jours à Brazzaville. La cheffe de cette mission, Dalia Hakura,

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils