L’UPADS et l’UDH-Yuki, aucun des deux partis n’est légitime pour revendiquer le statut de chef de l’opposition

L’UPADS et l’UDH-Yuki, aucun des deux partis n’est légitime pour revendiquer le statut de chef de l’opposition

Le chef de l’opposition congolaise, poste prévu par la Constitution, entre l’UPADS de Tsaty Mabiala et l’UDH-Yuki de Guy-Brice Parfait Kolélas, aucun des deux partis n’est légitime pour revendiquer le statut de chef de l’opposition car les deux formations politiques ont obtenu huit sièges au Parlement.

«Nous sommes à égalité, tant mieux. Maintenant, quelle sera la ligne de partage entre Yuki et nous, c’est la loi qui le dira. C’est le gouvernement en tous les cas qui gère toutes ces questions. Cela n’est pas du ressort de l’UPADS et pas de moi », a déclaré Pascal Tsaty Mabiala de l’UDAPS qui a souhaité ne pas entrer dans une compétition avec son homologue de l’UDH-Yuki.

«Je ne voudrai pas qu’il soit créé artificiellement un conflit entre Parfait Kolélas et moi. Je sais qu’il y en a qui s’amuse bien à nous pousser dans ce conflit. Mais de moi, ils n’auront rien du tout », martèle Tsaty Mabiala sur RFI.

De son côté, Guy-Brice Parfait Koléla à la tête de l’UDH-Yuki n’est pas être intéressé par le poste de chef de l’opposition. Un statut qu’il considère comme ayant été créé par le pouvoir dans le but de diviser l’opposition congolaise.

«Je ne me suis pas battu pour être chef de l’opposition, je me suis battu pour avoir des députés dans l’Hémicycle. Le chef de l’opposition, ça c’est le gouvernement qui décide. Je ne suis pas pour ça. Ce n’est pas au pouvoir de dire : « Toi tu es opposant, toi tu ne l’es pas. » Ce n’est pas comme ça que ça se passe », a expliqué Guy-Brice Parfait Kolélas refusant de se ranger derrière qui que ce soit et très prudent quant à un éventuellement ralliement derrière la bannière de Tsaty Mabiala, dans l’éventualité où il serait nommé chef de l’opposition.

«Je suis réaliste. L’opposition réelle doit faire corps. C’est sur le terrain que l’on s’exprime. Quand vous avez l’adhésion populaire, c’est ça la véritable opposition », a conclu le député de kinkala, la capitale départementale du Pool (sud).

Avec Lesechos


Tags assigned to this article:
Parfait KolélasTsaty MabialaUDH-YukiUPADS

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils