L’Unesco pourrait classer la rumba comme patrimoine de l’humanité

L’Unesco pourrait classer la rumba comme patrimoine de l’humanité

Le chanteur congolais Papa Wemba

Papa Wemba au Femua à Abidjan, le 24 avril 2016, peu de temps avant son malaise

L’Unesco accepte d’entamer le processus du classement de la rumba comme patrimoine immatériel de l’humanité, a déclaré mercredi à Kinshasa le directeur et représentant de l’Unesco en RDC, Abdouramane Diallo, lors d’un point de presse de la mission de la Monusco.

« Le processus est en cours pour que la rumba soit en fait inscrite comme élément immatériel au niveau de la région. La RDC, le Congo-Brazzaville et même l’Angola, vont introduire et soumettre la candidature de la rumba comme élément immatériel du patrimoine de l’humanité », a affirmé Abdouramane Diallo.

Selon le directeur de l’Unesco en RDC, le dossier de classement de la rumba comme patrimoine de l’humanité est soutenu par plusieurs pays, dont ceux de l’Amérique latine.

« Nous sommes en bonne voie, il y a juste un exercice technique qui doit être fait ici par le ministre de la Culture », a-t-il ajouté.

Parmi ces exercice, à en croire l’Unesco, il s’agit entre autre de faire des inventaires, de commencer par un exercice d’inventaire et après le processus poursuivra.

Après le décès de Papa Wemba, qui a reçu une décoration d’Etat à titre posthume, le ministre de la Culture de la RDC, Banza Mukalay, a annoncé qu’il envisageait de soumettre au gouvernement un projet de construction d’une salle de spectacle moderne à laquelle sera annexé un musée où seront exposés des effets de papa Wemba, celui qu’on appelle le roi de la Rumba.

En RDC, la rumba est un style musical riche par la diversité des thèmes inspirant les chansons congolaises.


Tags assigned to this article:
Papa WembarumbaUNESCO

1 comment

Write a comment
  1. nganguem victor
    nganguem victor 6 mai, 2016, 21:37

    j’aime ça

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils