L’OMS « annule » la nomination de Robert Mugabe au poste d’ambassadeur de bonne volonté

Robert Mugabe

Le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe ©Reuters

Samedi, face aux critiques, le directeur général de l’OMS a annoncé qu’il était en train de « repenser la question ». Dimanche, il a tranché.

Après quelques heures de flottement, l’Organisation mondiale de la santé a décidé, dimanche 22 octobre d’annuler la nomination du président zimbabwéen Robert Mugabe au poste d’ambassadeur de bonne volonté.

Le directeur général de l’OMS, l’ancien ministre éthiopien de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait demandé cette semaine à Robert Mugabe, âgé de 93 ans, de servir comme ambassadeur de bonne volonté pour aider à lutter contre les maladies non transmissibles comme les attaques cardiaques ou l’asthme en Afrique.

Critiques internationales

« Le gouvernement américain a imposé des sanctions contre le président Mugabe en raison de crimes contre son peuple et de la menace qu’il représente pour la paix et la stabilité. Cette nomination contredit clairement les idéaux des Nations unies de respect des droits de l’homme et de la dignité humaine », avait réagi samedi le département d’Etat américain. La Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale, s’était jointe aux critiques, qualifiant la nomination de « surprenante et décevante, en particulier à la lumière des sanctions des Etats-Unis et de l’UE contre » M. Mugabe.

Face à ces critiques, M. Ghebreyesus avait répondu samedi qu’il était en train de « repenser la question ». « J’écoute. J’entends vos préoccupations. Je suis en train de repenser la question conformément aux valeurs de l’OMS. Je vais publier une déclaration dès que possible », avait-il écrit sur Twitter. Dimanche, il a tranché dans le vif.

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
OMSRobert Mugabe

Related Articles

Révolte de prisonniers en faveur des présumés putschistes contre Pierre Nkurunziza

Les pensionnaires de la prison centrale de Gitega à Bujumbura se sont soulevés mardi pour refuser l’isolement dans lequel se

Réforme constitutionnelle au Bénin: Candide Armand-Marie Azannai, ministre de la Défense annonce sa démission

Le ministre béninois de la Défense, fort soutien du président Patrice Talon au sein du gouvernement, a annoncé lundi avoir

Cameroun: l’opposant Maurice Kamto arrêté

L’opposant camerounais Maurice Kamto, arrivé deuxième à l’élection présidentielle d’octobre et qui revendique toujours la victoire dans les urnes, a

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils