L’OMS « annule » la nomination de Robert Mugabe au poste d’ambassadeur de bonne volonté

Robert Mugabe

Le Président du Zimbabwe, Robert Mugabe ©Reuters

Samedi, face aux critiques, le directeur général de l’OMS a annoncé qu’il était en train de « repenser la question ». Dimanche, il a tranché.

Après quelques heures de flottement, l’Organisation mondiale de la santé a décidé, dimanche 22 octobre d’annuler la nomination du président zimbabwéen Robert Mugabe au poste d’ambassadeur de bonne volonté.

Le directeur général de l’OMS, l’ancien ministre éthiopien de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, avait demandé cette semaine à Robert Mugabe, âgé de 93 ans, de servir comme ambassadeur de bonne volonté pour aider à lutter contre les maladies non transmissibles comme les attaques cardiaques ou l’asthme en Afrique.

Critiques internationales

« Le gouvernement américain a imposé des sanctions contre le président Mugabe en raison de crimes contre son peuple et de la menace qu’il représente pour la paix et la stabilité. Cette nomination contredit clairement les idéaux des Nations unies de respect des droits de l’homme et de la dignité humaine », avait réagi samedi le département d’Etat américain. La Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale, s’était jointe aux critiques, qualifiant la nomination de « surprenante et décevante, en particulier à la lumière des sanctions des Etats-Unis et de l’UE contre » M. Mugabe.

Face à ces critiques, M. Ghebreyesus avait répondu samedi qu’il était en train de « repenser la question ». « J’écoute. J’entends vos préoccupations. Je suis en train de repenser la question conformément aux valeurs de l’OMS. Je vais publier une déclaration dès que possible », avait-il écrit sur Twitter. Dimanche, il a tranché dans le vif.

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
OMSRobert Mugabe

Related Articles

RDC: une loi donne le droit de vote à la diaspora congolaise

Le gouvernement congolais a adopté un projet de loi qui prévoit notamment la participation à la présidentielle des Congolais résidant

RDC – Muyambo, Diomi, Ngoyi… pourraient ne pas être liberés!

Edem Kodjo n’est pas parvenu à arracher la libération de certains prisonniers politiques, rapportent des sources concordantes à Politico.cd. Le facilitateur

La RDC envisage le refus des visas aux détenteurs des passeports diplomatiques belges

La République démocratique du Congo envisage quelques sanctions coercitives envers la Belgique, notamment le refus des visas aux détenteurs des

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils