home Sport L’Interview : Francis N’Ganga a subi un fameux choc

L’Interview : Francis N’Ganga a subi un fameux choc

Francis N'Ganga
Francis N’Ganga

Revenu d’Afrique en fin de semaine dernière, Francis N’Ganga a repris le collier avec le groupe carolo ce mardi à Tubize. Il lui a fallu encaisser le choc thermique. « Un très gros choc ! Il faisait entre 30 et 40 degrés en Guinée Equatoriale », relève-t-il avant de narrer son aventure. « C’était ma première CAN et il s’agissait d’un moment exceptionnel à vivre. On peut comprendre l’adrénaline qui anime les joueurs qu’on regarde au Mondial ou à l’Euro. On ne peut jamais être fatigué et on a toujours envie de jouer. C’est du très haut niveau. »

En quart de finale, face à la RD Congo de Mandanda et Kebano, Francis est resté sur le banc : « Je n’ai pas très bien compris les choix du coach, qui a voulu changer quelque chose. Il aurait fallu miser sur l’expérience en défense face à des attaquants habitués au haut niveau européen. Au lieu de ça, on a joué avec un élément de D3 françaises et trois joueurs qui évoluent en Afrique. »

C’est un certain Kebano qui a fait tourner ce match en défaveur de l’équipe de N’Ganga : « J’avais bien prévenu avant le match de la façon dont il jouait mais ça n’a pas servi puisqu’il a fait basculer le match. Il est dans une forme exceptionnelle depuis quelque temps. Tout lui réussit. J’espère que ce sera encore le cas quand il reviendra à Charleroi. »

Pour le reste, Francis a connu l’une ou l’autre petite mésaventure africaine, notamment un hôtel sans… eau, mais il retient le positif : « Chapeau à la Guinée Equatoriale, qui a pu organiser ce tournoi en très peu de temps, ce qui n’était pas évident ! Notre pays n’avait plus participé à la CAN depuis quinze ans et atteindre les quarts était donc une réussite, même si c’est frustrant d’être éliminé après avoir mené 2-0 et alors qu’il y avait vraiment la place pour passer. Après, l’essentiel pour l’Afrique centrale était qu’un des deux Congo soit en demi… »

A distance, le capitaine en titre des Zèbres a difficilement vécu l’élimination des Zèbres en Coupe : « Ça m’a vraiment énervé, fait ch…, même. On se sent un peu coubable d’être absent. C’est d’autant plus râlant que la Coupe était un objectif du club. »

Francis espère à présent obtenir bientôt une nouvelle chance au Mambourg afin d’apporter sa contribution à la lutte pour les playoffs .

Par Sudinfo

TAGS:
Photo du profil de Berja Bonazebi

Berja Bonazebi

Responsable des publications pour IciBrazza.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils