Les USA saluent la vision panafricaine de Denis Sassou N’Guesso

Les USA saluent la vision panafricaine de Denis Sassou N’Guesso

Image d’archive|© DR

Image d’archive|© DR

Le Président de République, Denis Sassou N’Guesso, a reçu en audience, le 21 avril à Brazzaville, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Congo, Mme Stéphanie S. Sullivan. Leur entretien a porté sur la tenue de la Conférence des ambassadeurs aux USA et sur les questions bilatérales et multi bilatérales. A cette occasion, la diplomate américaine a laissé entendre que son pays soutenait la vision panafricaine du Chef de l’Etat congolais.

Concernant la vision panafricaine de Denis Sassou N’Guesso, Mme Stéphanie S. Sullivan s’est appuyée sur le succès des accords de Nairobi sur la crise Centrafricaine, indiquant que ces négociations ont retenu l’attention de la communauté internationale. Tout en affichant son optimisme quant au retour de la paix en République Centrafricaine (RCA), elle a réitéré l’appui de son pays aux efforts dans la recherche de solutions définitives à la crise de ce pays.

Les pourparlers inter-centrafricains de Nairobi dont elle parle, faut-il le rappeler, se sont achevés le 14 avril par la signature d’une déclaration d’engagement par Michel Djotodia et François Bozizé. Ces pourparlers ont duré plus de quatre mois de tractations. Les deux anciens présidents centrafricains ont promis de se rallier à la feuille de route de la transition, se sont dits prêts à participer au Forum prévu pour la fin de ce mois. Ensuite, ils se sont s’engagés à ne pas perturber les futures élections.

Au sujet des négociations de Nairobi, de nombreux observateurs parlent d’un succès diplomatique pour les Présidents Denis Sassou N’Guesso du Congo, médiateur international dans la crise centrafricaine, également initiateur de ces négociations, et Uhuru Kenyatta du Kenya, qui a présidé la cérémonie de signature du document.

Les accords de Nairobi se fondent sur l’accord de paix signé une semaine avant dans cette même ville par les forces rebelles ex-Séléka et anti-Balaka ; ainsi que sur l’accord de Brazzaville, signé en juillet 2014. La signature des accords du 14 avril dernier devrait marquer un terme à la médiation du Président Uhuru Kenyatta, qui a été mandaté par le médiateur de la crise centrafricaine.

Denis Sassou N’Guesso et Stéphanie Sullivan ont également parlé de la politique congolaise. La diplomate a dit que son pays suivait avec beaucoup d’attention le débat qui converge vers le dialogue. « Je sais qu’il y a la tradition du ’’Bongui’’ ici en République du Congo. C’est toujours mieux que les gens discutent. Nous allons continuer à suivre ce qui va se passe», a-t-elle indiqué.

Les deux personnalités ont aussi parlé de la conférence internationale sur l’exploitation illégale et le commerce illicite des produits de la faune et de la flore sauvages en Afrique, qui se tiendra du 28 au 30 avril 2015 à Brazzaville. Cette conférence vise, entre autres, à mettre en place une stratégie africaine commune sur la lutte contre le commerce illicite de la faune et de la flore sauvages.

Là encore, la diplomate américaine a salué la vision panafricaine du Président congolais. Elle a souligné l’importance de cette rencontre, indiquant qu’il y va de la survie de la planète. «Je partage le point de vie de Son Excellence Monsieur le Président Denis Sassou N’Guesso, sur les questions de la préservation de l’environnement. Il a une grande expérience pour les problèmes du monde entier. Il a une vision panafricaine pour la protection de l’environnement», a-t-elle affirmé.

Mme Stéphanie S. Sullivan a été nommée, le 13 juin 2013, ambassadeur des Etats-Unis en République du Congo par le Président Barack Obama. Sa nomination a été approuvée un mois plus tard par le Sénat et elle a prêté serment le 12 août 2013. Arrivée au Congo le 18 septembre 2013, elle a présenté ses lettres de créance à au Président de la République du Congo le 26 novembre 2013.

Dans sa déclaration devant la Commission des affaires étrangères du Sénat le 24 Juillet, elle affirmait que la République du Congo «offre de nombreuses opportunités pour une collaboration constructive avec les Etats-Unis ». Aussi s’était-elle engagée à renforcer les relations entre le Congo et les USA, en soutenant les institutions démocratiques, à promouvoir le développement économique, et à améliorer la sécurité régionale.

© Congo – site


Tags assigned to this article:
CongoUSA

1 comment

Write a comment
  1. fildupays
    fildupays 22 avril, 2015, 15:27

    good!

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils