Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Les travailleurs congolais appellent à la réduction du train de l’Etat

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=« center”]

Les travailleurs au Congo Brazzaville
Le service de révision des situations et de reconstitution des carrières administratives ©DR

Le secrétaire général de la Confédération syndicale du Congo (CSC), Daniel Mongo, dans une déclaration rendue publique mardi à Brazzaville, a appelé le gouvernement à réduire le train de vie des institutions de la République en vue de procéder au paiement régulier des pensions des retraités et d’améliorer la situation des travailleurs. 

« La situation des retraités au Congo est devenue une question de santé publique au regard des décès massifs dans le monde des retraités. A cet effet, la Confédération syndicale congolaise (CSC) interpelle le gouvernement pour qu’il fasse preuve d’humanisme à l’endroit de ces citoyens qui accumulent plus de 18 mois d’arriérés et sont aujourd’hui réduits à la mendicité», a lancé Daniel Mongo.

Selon ce dernier, « La fête des travailleurs de cette année est célébrée dans notre pays dans un contexte de crise qui nous interpelle tous et principalement les syndicats qui œuvrent pour la défense des intérêts des travailleurs et les autres acteurs de la société qui vivent dans l’incertitude. ».

[GARD align=« center”]

Partant de là, le Secrétaire général de la CSC demande au gouvernement de créer les conditions inclusives de la bonne gouvernance et de prendre des mesures pour la réduction de son train de vie ainsi que celui de ses services.

La CSC, par la voix de son secrétaire général, a déploré la marginalisation des partenaires sociaux du dialogue social –institué par le gouvernement– qui ne sont pas consultés dans la recherche des solutions concertées à la crise économique et financière du Congo.

Au sein de la société congolaise, cette fête du premier mai se passe dans l’indifférence totale au regard de la crise qui secoue le pays depuis 2014. Cela a eu pour conséquences, des effets socio- économique pervers caractérisés par le retard de paiement des salaires, mais surtout le non paiement des pensions des retraités.

Avec l’APA

[GARD align=« center”]

Laissez un commentaire