Les pays africains exhortés à mobiliser la diaspora dans les efforts de développement

Les pays africains exhortés à mobiliser la diaspora dans les efforts de développement

la diaspora congolaise en France

Image d’archive|La diaspora congolaise en France|DR

Un groupe panafricain de réflexion invite les pays africains à développer des moyens novateurs dans la mobilisation de leurs populations de la diaspora pour qu’elles contribuent au développement de la patrie.

Blessing Mberu, chef de l’urbanisation et du bien-être avec le Centre de recherche sur la population et la santé en Afrique ( APHRC), a confié vendredi à Xinhua à Nairobi que le continent africain a l’une des populations les plus instruites de la diaspora dans le monde.

« Malheureusement, ils ne sont pas prêts à retourner au continent pour aider aux efforts de développement en raison du manque de possibilités pour eux », a noté M. Mberu en marge d’une conférence nationale sur l’amélioration de la santé des travailleurs urbains informels au Kenya.

Il a fait savoir que les universités africaines ont des budgets limités pour la recherche, et en conséquence, les diplômés africains préfèrent étudier à l’étranger.

Selon l’organisme panafricain, l’Afrique ne fournit que 1% de la production mondiale de recherche. Au cours des trois dernières années, l’APHRC a accordé des subventions de recherche à plus de 230 diplômés pour les aider à poursuivre leurs études dans les universités africaines.

M. Mberu a dit que l’impressionnante croissance économique de l’Afrique au cours de la dernière décennie n’a pas créé des opportunités pour tous. « Ceci est mieux illustré par les migrants économiques qui sont prêts à risquer leur vie pour fuir vers l’Europe par bateau ».

Il a ajouté que dans le passé, les citoyens vivant à l’étranger ont été considérés comme des ennemis par leur pays d’origine.  » Cependant, le continent commence maintenant à voir leur valeur en raison des transferts de fonds qu’ils envoient à leurs parents au bercail ».

M. Mberu a laissé entendre que les pays qui ont connu des troubles politiques comme le Nigeria, le Ghana et l’Ethiopie ont les plus grandes communautés de la diaspora, ajoutant que les gouvernements africains devraient adopter des lois qui permettent la double citoyenneté.

« Cela permettra à leurs citoyens à l’étranger d’acquérir la citoyenneté dans leur pays d’adoption afin qu’ils puissent améliorer leur position pour aider leurs nations d’origine », a-t- il préconisé.

(Xinhua)


Tags assigned to this article:
Diaspora

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils