Les pasteurs congolais et l’art de s’enrichir sur dos de la population 

by Ici Brazza | 18 août 2019 12 12 51 08518

[1]

©DR

Ils appartiennent à cette catégorie de personnes qui participent à la destruction du Congo et de son peuple. Eux, ce sont les soi-disant « hommes de Dieu », aussi appelés pasteurs. J’ai toujours considéré que ces gens, pour la plupart des ignares, des escrocs de haut vol et des individus sans culture, sont plus nocifs que les politiciens. Je me suis toujours demandé comment ces énergumènes arrivent-ils à embobiner toute une population de la sorte ?

Les églises de réveil au Congo ont émergé suite à la crise socio-politique et économique qui a éclaté en 1998. Les pasteurs vivent de la misère des masses populaires. Pour ce faire, ils ont déployé toute une stratégie s’articulant autour de la « foi ». On parle ici d’une foi qui n’a rien à voir avec ce que professe la Bible, mais bien de ce que j’appelle « la foi anti-pauvreté ». 

Celle-ci vise à répondre aux attentes des masses populaires aussi bien sur le plan matériel que spirituel. Il s’agit pour le chômeur de croire qu’il va sortir du chômage grâce aux incantations du pasteur ; pour la jeune fille de croire que, grâce aux prières du pasteur, seul le mariage réglera tous ces problèmes de la vie; pour un jeune rêveur de croire qu’il obtiendra son visa pour aller en Europe après des journées de jeûnes et de prières; pour le politicard de croire qu’il pourra être nommé ministre ou DG afin de s’enrichir sur le dos de la population, etc.

Résultat : les masses populaires sont imbécilisées, aveuglées, abruties à un point tel qu’elles acceptent de s’appauvrir davantage pour enrichir les pasteurs grâce auxquels ils devraient atteindre leurs objectifs.

C’est incroyable ce qui se passe en RD Congo ! La misère des uns enrichit les autres « au nom de Jésus ». Pourtant, sans chômage, sans misère et sans crainte du lendemain, nous n’aurions certainement pas assisté à la multiplication des églises de réveil dans ce pays. Les gens vont à l’église parce qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer, et les pasteurs profitent de leur vulnérabilité pour les exploiter encore plus.

Tous ces soi-disant « hommes de Dieu » n’ont pas intérêt à ce que l’état de déliquescence dans lequel le pays se trouve prenne fin. Ils n’ont pas non plus intérêt à ce que la misère de la population prenne fin. Ils évoluent dans un écosystème de misère générateur de richesse pour eux. Un gouvernement digne de ce nom devrait concentrer ses efforts sur ces centres d’abrutissement et d’appauvrissement massif, en lieu et place de s’en prendre aux bars de la capitale.

Ailleurs, on fait la promotion des intellectuels (au vrai sens du terme), des inventeurs, de l’innovation scientifique, etc., au Congo de Lumumba, on fait la promotion de l’intercession du lundi au vendredi, du culte du samedi et du dimanche, de la dîme et des pasteurs. Des gens qui prient un Dieu qu’ils n’ont jamais vu, qui chassent des démons qu’ils n’ont jamais croisés, mais qui sont totalement incapables de dénoncer le mal et les injustices auxquels ils assistent tous les jours dans leur pays. Des gens qui sont insensibles à la souffrance de la population et qui sont prêts à balancer n’importe quelle ânerie pour faire avaler au peuple de Dieu que la fraude électorale de janvier 2019 est la volonté de Dieu. Il faut stopper ces pasteurs qui, comme les politiciens, participent à abêtissement du peuple congolais.

À chaque fois que vous voyez ces escrocs à l’oeuvre, souvenez-vous de cet évangile de Matthieu 7 : « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. »

Au lieu de passer du temps à écouter les pasteurs et à dire AMEN, botangaka mpe ba Bible na bino pour voir ce qui y est écrit.

PS : prochainement, je citerai les noms de certains pasteurs escrocs. En commençant par un certain Moise Mbiye. Bon chanteur, mais un vrai cancre devant l’Éternel.

L’État doit réglementer ce secteur au plus vite. Je bois mon lait nsambarisé…

Par Patrick Mbeko 

Partager :

Endnotes:
  1. [Image]: http://icibrazza.com/wp-content/uploads/2019/08/eglise-de-reveil-kinshasa-800px.jpg
  2. Tweet: https://twitter.com/share

Source URL: http://icibrazza.com/les-pasteurs-congolais-et-lart-de-senrichir-sur-dos-de-la-population/