home International Les Égyptiens mettent le président Abdel Fattah al-Sissi en vente sur eBay

Les Égyptiens mettent le président Abdel Fattah al-Sissi en vente sur eBay

les Égyptiens mettent le président Sissi en vente sur eBay
les Égyptiens mettent le président Sissi en vente sur eBay

« Nous vous prions de bien vouloir enchérir dès maintenant pour permettre à l’Égypte d’acquérir son indépendance politique et économique », précisait l’annonce satirique publiée sur le site d’enchères eBay.

Après l’annonce du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui se disait prêt à se vendre lui-même pour soutenir l’économie de son pays, les Égyptiens ont créé une vente satirique sur le site d’enchères eBay afin de se moquer de ses propos.

« Avis au reste du monde, nous avons décidé de vendre sur eBay M. Abdel Fattah al-Sissi, responsable militaire et putschiste tristement célèbre, et ce en vue de renflouer l’économie égyptienne plutôt que de faire peser cette charge sur votre portefeuille », était-il écrit dans la description de l’annonce.

« Nous le faisons dans son intérêt, le nôtre et celui de l’humanité. Nous vous prions de bien vouloir enchérir dès maintenant pour permettre à l’Égypte d’acquérir son indépendance politique et économique. Et au fait, vous pourriez peut-être en faire autant et mettre en vente vous aussi vos vendus de dirigeants sur eBay. Vous ne le regretterez pas ! »

Cette page, créée dans les heures ayant suivi l’annonce présidentielle, est montée jusqu’à 100.000 dollars d’enchères avant d’être rapidement désactivée.

Abdel Fattah al-Sissi a tenu ces propos lors d’un discours sur une chaîne de télévision nationale destiné à dévoiler son projet économique intitulé Vision 2030.

Le pays a connu une forte baisse des investissements internationaux et son tourisme a fortement diminué depuis le début des troubles sur son sol. Il subit également un chômage important.

L’annonce eBay a été créée par un certain « dr_motown », et il y était précisé qu’Abdel Fattah al-Sissi était « presque neuf ». On y disait également avec humour que les « anciens propriétaires » du président en vente étaient « les familles royales du Golfe », en ajoutant qu’il n’était « pas possible de l’expédier au Qatar ».

Mathieu Vigouroux
Middle East Eye
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils