Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Les deux Congo appellent à la réforme du conseil de sécurité de l’ONU

Les chefs d’État des deux Congo, Denis Sassou N’Guesso et Joseph Kabila Kabange, ont réaffirmé leur attachement à la proposition africaine sur la réforme souhaitée du Conseil de sécurité des Nations unies conformément au consensus d’Ezulwini, a rapporté mardi le quotidien Les Dépêches de Brazzaville.

Lors d’une rencontre lundi à Oyo dans le département de la Cuvette, à quelques 400 km de la capitale congolaise, les deux présidents ont passé en revue les questions liées à la paix et à la sécurité dans leurs pays respectifs.

Le consensus d’Ezuwini adopté par l’ensemble des pays africains réclame pour l’Afrique deux sièges permanents au Conseil de sécurité et deux sièges non permanents supplémentaires au Conseil.

Dans le cadre de leur amitié de coopération, les deux présidents ont discuté de la nécessité de renforcer la relation bilatérale en matière de dialogue politique.

Au plan régional, Denis Sassou N’Guesso et son homologue ont appelé l’ensemble des parties prenantes dans la crise burundaise au dialogue comme seul moyen de restaurer la paix. Ils ont par ailleurs condamné le terrorisme et exprimé leur volonté de lutter ensemble avec la communauté internationale contre ce fléau.

La rencontre des deux hommes est intervenue quelques jours seulement après la tenue, le 14 juin à Luanda (Angola), de la Conférence de la région des Grands lacs à laquelle avaient pris part une dizaine de chefs d’État et de gouvernement.

Les relations entre Brazzaville et Kinshasa se sont sensiblement améliorées après quelques moments de tensions causées par l’opération de police « Mbata ya Bakolo » à l’origine du rapatriement des centaines de milliers de ressortissants de la RDC qui vivaient en situation irrégulière en République du Congo.

2 Comments

2 Comments

  1. JDM

    29 juin 2016 at 18 06 24 06246

    Ces deux comédiens osent parler de la paix et du terrorisme, vraiment le ridicule ne tue pas, les deux experts terroristes et fanatiques des méthodes répressives les plus sadiques du monde veulent donner des leçons de paix.

  2. Brutus

    29 juin 2016 at 20 08 12 06126

    Voilà Sassou, le PGCC (Plus Grand Criminel du Congo), parler de paix. Alors qu’il est un terroriste d’Etat, il joue au ridicule. Jamais au Congo-Brazzaville un homme n’a autant assassiné, massacré autant de Congolais que lui. Depuis son retour au pouvoir en 1997 dans les conditions que l’on sait, il manque plus de 750 000 Congolais à l’appel, sans compter les 355 « Disparus du Beach » en 1999. S’il vous plaît, ne les écoutez pas, ne tenez pas compte de leurs divagations.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils