home Brazzaville Les Brazzavillois pourraient retrouver leur parc zoologique

Les Brazzavillois pourraient retrouver leur parc zoologique

Parc Zoologique de Brazzaville
Parc Zoologique de Brazzaville © Pointe Noire Channel by Squat de Lux

L’engagement est pris par Cuba dont une délégation composée des spécialistes en forêt, faune sauvage et jardin botanique séjournent du 25 au 1er juin au Congo. Leur mission : évaluer les possibilités de réhabiliter le parc zoologique de la ville capitale, abandonnée depuis plus de quinze ans.

Le sujet a dominé les échanges entre le chef de la délégation cubaine, Jose Antonio Buides Cazanas et le directeur de cabinet du ministre du Développement durable et de l’économie forestière, Michel Elenga, le 26 mai à Brazzaville. « Outre le renforcement des relations qui existent déjà entre nos deux pays, nous trouvons beaucoup d’intérêt à coopérer avec vous, car nous sommes en train de restructurer notre pays », a indiqué le chef de la délégation.

En dehors du parc zoologique à refaire, un jardin botanique sera également créé à  Brazzaville. Ainsi, pour permettre à ces spécialistes de se faire une idée des réserves naturelles que possède le pays, une série de visites est prévue sur quelques sites : la forêt de la Patte d’Oie et celle de l’ex-Orstom.

Le Mont Barnier de la Blaide, la réserve naturelle à gorilles de Lésio Louna à 130 km au nord de Brazzaville ainsi que les plantations réalisées dans le cadre du Programme national d’afforestation et de reboisement à Bambou Mingali au PK45 feront aussi l’objet des visites.

Au-delà des projets évoqués, les experts cubains profiteront de leur séjour pour rédiger les modalités de mise en œuvre d’un projet commun que leur pays développent avec le Congo dans le cadre du reboisement de la République Haïtienne. « Nous aurons besoin d’experts congolais, car il est reconnu au niveau mondial que le Congo a une grande expérience dans le domaine de planting d’arbres », a souligné José Antonio Buides Cazanas.

En rappel, le ministre Henri Djombo avait séjourné à Cuba en juillet 2014. En dehors de la forêt, la santé est l’autre domaine fort des relations entre les deux pays plus de 1500 étudiants congolais en formation à la havane.

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils