home Brazzaville, Congo, RD Congo Les artistes du Congo Brazzaville rendent hommage à Marie Misamou

Les artistes du Congo Brazzaville rendent hommage à Marie Misamou

Marie Misamu
La soeur Marie Misamu

Les  musiciens de la République du Congo (RC) ont rendu, le 22 janvier, un vibrant hommage à travers la chanson, à l’artiste Marie Misamu, décédée le 16  janvier 2016 à Kinshasa.

 C’est sous la coordination de Benoit Tchissimbi (du bureau fédéral de l’Union des musiciens congolais) et Chamery (du rassemblement des musiciens chrétiens du Congo) qu’une trentaine d’artistes du Congo- Brazzaville, ont compati à la douleur qui frappe le monde musical de la République démocratique du Congo (RDC). Cette compassion s’est traduite à travers une chanson composée par la sœur Fifi-la fleur, sous la direction artistique de Papa Roy.  Christian Mabiala (arrangeur) Parfait Young (prise de son),  Belle Agniélé, Crédo, Nadège Avounou et autres ont fait partie de ce groupe d’artistes. 

Les artistes congolais témoignent

La sœur Belle Agniélé :  « C’est avec beaucoup de peine que j’ai appris la mort de la sœur Marie Misamu à minuit, dans la nuit du samedi à dimanche. Ça m’a paru comme un rêve. Ce n’est pas facile d’apprendre de telles nouvelles. Marie Misamu n’était pas pour moi, qu’une artiste, mais une sœur aussi. Elle prenait son téléphone pour m’appeler et me faire des propositions dans le domaine qui est le nôtre ; c’est dire combien, elle me portait. Que Dieu le Père reçoive son âme et qu’il nous donne la force de surmonter cette dure épreuve. Que nous qui sommes restés, soyons unis et  sachons nous conduire devant l’Eternel. Nous devons montrer le vrai amour, les uns- les autres. Nous allons nous rendre à Kinshasa, assister à ses obsèques.

La sœur Leatitia Gassaki dit Céleste :  « Marie Misamu était gentille et facile à approcher. Elle aimait collaborer aussi avec les autres. C’est donc avec un cœur brisé que je rends simplement gloire à Dieu qui donne et qui reprend. »

Clémence Avounou : « La mort de la sœur Marie Misamu est une perte énorme. C’est une sœur qui louait beaucoup l’Éternel. Personne ne pouvait en ce jour de dimanche, croire en sa mort. Dieu a donné et a retiré. Qu’elle repose en paix aux côtés de son Père.  On s’aimait beaucoup et on se voyait souvent dans des concerts et invitations. Le monde chrétien vient de perdre une valeur. Ce ne serait pas facile d’avoir une autre Marie Misamu ».

Frère Yvon Ganongo : « Je suis très affecté parce que nous avions des projets de travailler ensemble avec la sœur Marie Misamu.  Nous devions interpréter sa chanson « Reconnaissance » en langue Mbochi. Tout était fin prêt, mais hélas ! Elle a trouvé la mort pendant que j’étais à Kinshasa. C’est vraiment regrettable. Que Dieu la reçoive dans son royaume. »   

Kévin Mbouandé Mbenga :  « J’ai connu l’artiste à travers ses œuvres. J’interprétais souvent sa chanson « Seigneur ». C’est une artiste très talentueuse qui vient de nous quitter. Que Dieu le père la reçoive dans son royaume ».

Bruno Okokana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils