L’écrivain congolais Alain Mabanckou fait son entrée dans le Petit Larousse 2018

L’écrivain congolais Alain Mabanckou fait son entrée dans le Petit Larousse 2018

Le Petit Larousse 2018 compte l’écrivain congolais parmi les personnalités de référence.

L’écrivain Alain Mabanckou a désormais sa place dans Le Petit Larousse. Il y fait son entrée dans l’édition 2018 qui vient de paraître. Il est l’une des rares personnalités d’origine africaine à rentrer dans ce document cette année, au milieu des célébrités comme l’acteur Morgan Freeman ou encore Emmanuel Macron, le nouveau président de la France.

Alain Mabanckou est l’une des fiertés africaines de la Littérature. Il passe son enfance dans la ville côtière de Pointe-Noire au Congo, où il obtient un baccalauréat en Lettres et Philosophie au lycée Karl-Marx. Il s’oriente alors vers le droit, sa mère souhaitant qu’il devienne magistrat ou avocat. Après un premier cycle de droit privé à l’université Marien-Ngouabi à Brazzaville, il obtient une bourse d’études et s’envole pour la France à l’âge de 22 ans, avec déjà quelques manuscrits dans ses affaires, des recueils de poèmes pour la plupart, qu’il commencera à publier trois ans plus tard.

Après un DEA de droit à l’Université de Paris-Dauphine, il travaille une dizaine d’années dans le groupe Suez-Lyonnaise des Eaux, mais se consacre de plus en plus à l’écriture avec la parution en 1998 de son premier roman Bleu-Blanc-Rouge qui lui vaut le Grand Prix Littéraire de l’Afrique noire. À partir de cette date, il ne cessera de publier avec régularité, aussi bien de la prose que de la poésie. C’est surtout le roman qui le révèle au grand public, avec notamment Verre cassé, unanimement salué par la presse, la critique et les lecteurs ; puis Mémoires de porc-épic qui lui vaut en 2006 l’obtention du Prix Renaudot.


Tags assigned to this article:
Alain MabanckouPetit Larousse

1 comment

Write a comment
  1. paka arthur
    paka arthur 9 juin, 2017, 10:17

    Mes félicitations cher Alain pour cette percée.Vous etes la fierté de toute une génération celle de Pointe-noire et de tout le peuple congolais.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils