Le transport en commun à Brazzaville perturbé par la pénurie de gas-oil

Le transport en commun à Brazzaville perturbé par la pénurie de gas-oil

Image d’archive|© DR

Image d’archive|© DR

La ville-capitale connaît une perturbation du transport en commun, à cause de la pénurie de gas-oil dans les stations-service. Et comme la plupart des bus et minibus assurant le transport en commun, à Brazzaville, roulent à l’aide du gas-oil, le constat fait est que depuis dimanche 26 avril dernier, les arrêts de bus sont saturés de monde, attendant un hypothétique minibus.

La journée du dimanche, accompagnée d’une grande pluie dans la soirée, a été, malheureusement, un calvaire, pour de nombreux Brazzavillois, qui ont été obligés de marcher sur de longues distances, dans différentes directions de la ville ou pour rentrer chez eux. Par manque de moyens de transport, notamment pour ceux qui ne prennent que le bus.

Ce calvaire s’est poursuivi jusqu’au lundi 27 avril, faisant de nombreux travailleurs et élèves des victimes des demi-terrains liés aux caprices des rares bus assurant le transport en commun, lesquels occasionnent des double, voire triple dépenses. Vivement, le gas-oil dans les stations-service, pour mettre fin au calvaire des citadins de la ville-capitale.

LASEMAINEAFRICAINE

>>> À lire aussi : Congo: la fin du calvaire pour Brazzaville et Pointe-Noire?


Tags assigned to this article:
BrazzavilleTransport

1 comment

Write a comment
  1. Chrysogone
    Chrysogone 28 avril, 2015, 14:47

    Abonnement à votre journal

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils